Banques et Finances

Cemac : le Cameroun s’appuie sur FedhEn Capital pour inciter les entreprises à entrer en bourse

La société de bourse agréée en mars dernier par le régulateur du marché financier régional vient de se voir confier la responsabilité d’accompagner le gouvernement camerounais dans la promotion du marché boursier auprès des entreprises locales.

Eugène Cissé Kouoh n’aura certainement pas le temps de célébrer son agrément de dirigeant délivré le 5 décembre dernier par la Cosumaf, le régulateur du marché financier de la CEMAC. Le Camerounais à la tête de Fedhen Capital depuis le 5 octobre dernier, déploiera ses équipes au sein d’entreprises publiques et privées implantées au Cameroun en vue de produire un rapport pratique qui déclinera le processus à suivre pour attirer ces dernières à la Bourse régionale.

En effet, en vue de promouvoir le financement des entreprises de droit camerounais par le marché financier régional, l’Etat du Cameroun vient de s’attacher les services de FedhEn Capital, société de Bourse agréée par la COSUMAF sous le numéro COSUMAF-SDB-01-2023, pour la réalisation d’une étude relative à la promotion du financement des entreprises publiques et privées, à travers l’émission de titres de créances ou de capital.

L’étude vise également à réduire le volume des subventions accordées aux entreprises publiques par l’Etat. Selon le Tome Vert 2022, document annexé à la Loi de Finances 2022, le poids des subventions d’exploitation accordées par l’Etat aux entreprises publiques s’est élevé à 90, 877 milliards FCFA au titre de l’exercice 2021, soit une augmentation de près de 128,44% par rapport à l’exercice 2020. Cette situation souligne l’incapacité des entreprises publiques à se financer d’elles-mêmes, constituant ainsi un risque budgétaire pour l’État. Par ailleurs, l’enveloppe globale des subventions en investissement s’est élevée à 276,1 milliards FCFA.

Précisons que l’Etat du Cameroun est un acteur de référence du marché financier régional qu’il anime par l’émission d’emprunts obligataires. Toutefois, au regard du potentiel que l’on peut observer, la part des entreprises sur ce marché reste nettement négligeable et ne reflète pas de ce fait le poids économique du Cameroun. Sur un encours de dettes cotées de plus de 1 300 milliards de FCFA au 08 décembre 2023, la part des entreprises ne représente que 0,36%. Le compartiment Actions quant à lui n’enregistre que 6 sociétés cotées. Cette étude se propose d’identifier de nouvelles stratégies et modalités qui permettront de donner un élan nouveau aux opérations boursières et attirer un plus grand nombre d’entreprises.

Pour rappel, FedhEn Capital, fondée à l’origine par des banquiers chevronnés, totalisant plus de 50 ans d’expérience bancaire et financière, est une Société de Bourse qui souhaite mettre la Finance au cœur du développement de l’Afrique. FedhEn Capital exprime l’ambition de ses fondateurs de promouvoir la finance en Afrique, de façon différente, avec une perspective d’impacter la vie et les milieux de vie des Africains. La philosophie Ubuntu est celle qui guide son action.

Lire aussi : CEMAC : Eugène Cissé Kouoh rejoint Fedhen Capital en tant qu’administrateur Directeur Général

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page