Conjoncture
A la Une

Cemac : les frais de titre de séjour harmonisés

Le secteur privé prend la part belle dans les initiatives sous régionales de relance économique tandis qu’en matière de libre circulation, l’harmonisation des couts de titre de séjour est reine. Au problème que pose cette crise sanitaire sur les prévisions de croissance.

L’Union économique d’Afrique centrale (UEAC) choisit de développer le secteur privé pour assurer la relance économique de la sous-région après l’épisode de la Covid-19. Laquelle crise sanitaire, en plus de ne pas laisser de possibilité d’entrevoir sa fin, fait craindre une nouvelle récession. « Le PIB pourrait se contracter de l’ordre de 4 à 6% selon les hypothèses. Les termes de l’échange seront détériorés, comme les soldes budgétaires et de la balance des paiements. Les besoins de financement sont importants. Près de 1500 milliards de FCFA à combler sinon, nous risquons d’assister à une détérioration et à une fragilisation accrue des indicateurs macro-économiques et de la stabilité financière de nos économies », énonçait, ce 10 août, le président de la commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, à l’occasion du 35e conseil des ministres des Finances et de l’Economie de l’UEAC.

C’est dire que le choix des experts est porté sur un plan de relance centré sur le développement des producteurs de richesse. A cela s’adosse d’autres mesures, notamment : l’accélération des réformes structurelles, la consolidation des finances publiques et la résilience des économies face aux chocs. Dans le détail, il est question de renforcer la politique fiscale au travers du au travers de l’amélioration de l’efficacité de la TVA ; rationaliser et améliorer la qualité de la dépense publique en réduisant notamment   les   subventions   des   Etats   aux   entreprises   sur le principe de la comparaison de leur coût budgétaire et de leur impact économique ;  appliquer  une  stratégie  intégrée  de  diversification  des  économies, entre autres.

Le renforcement de l’intégration régionale fait partie des mesures abordées le 10 août par les ministres de l’UCEAC. Ces derniers ont fixé à 100 000 Francs CFA les titres de séjour en zone Cemac. L’Afrique centrale franchit ainsi un nouveau pallié dans la mise en œuvre de la libre-circulation avec l’harmonisation des tarifs arrêtés.

Lire aussi :  Ueac: la relance post-covid en étude

Chacun des Etats-membres avait, jusqu’à la décision adoptée le 10 août 2020 par les ministres de l’Economie et des Finances de la sous-région, pratiquée des tarifs individuels. Les coûts Congo étaient de 106 000 Francs CFA tandis que le Gabon exigeait 150 000 Francs CFA. Il fallait s’acquitter d’un montant de 50 000 Francs CFA puis de 250 000 Francs CFA à la faveur d’une décision ministérielle prise au mois de juillet dernier pour séjourner en Centrafrique. La Guinée équatoriale pour sa part avait réduit ses coûts de 700 000 à  200 000 Francs CFA.

Enjeux

Les Etats-membres de la Cemac – Cameroun, Congo, Tchad, Guinée équatorial, Gabon et Centrafrique – ont convenu de la libre-circulation des biens et des personnes, à N’djamena courant octobre 2017, afin de donner une nouvelle impulsion aux échanges sous régionaux. Ce qui a permis de mettre fin à de laborieuses négociations entamées à partir de 1972 sans que le projet ne connaisse une grande avancée. Une situation qui résultait du refus de la Guinée équatoriale du Gabon, deux producteurs de pétrole peu peuplés, d’adhérer à l’idée de l’ouverture des frontières. Leurs barrières n’ont été levés que tardivement alors que pesait déjà sur ces pays des menaces de sanctions.

Même si tous les six Etats ont déjà ratifié les accords sur la libre-circulation, l’effectivité de ces échanges ne suit pas la progression attendue du fait de l’insuffisance des infrastructures de liaison et de la lenteur de certains gouvernements à mettre en place les comités nationaux d’agrément des produits originaires d’Afrique centrale. Le Cameroun est encore le seul pays à être doté de cet instrument.

Lire aussi :  Les Etats de la Cemac demandent la suppression des critères de convergence

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer