Banques et FinancesDossiersEnquête
A la Une

Charlotte Kouecheu, ex DG de CCA-Bank, nommée à la tête d’Union Bank of Cameroon

Pour implémenter son plan de restructuration, l’Etat du Cameroun, désormais actionnaire majoritaire de UBC a porté son choix sur l’ex cadre de CCA et CBC qui cumule une trentaine d’années d’expérience dans le secteur bancaire.

C’est une nouvelle ère qui s’ouvre à Union Bank Of Cameroon(UBC). Après avoir officiellement pris le contrôle de la banque, l’Etat du Cameroun nomme ses premiers dirigeants sociaux. A l’issue du conseil d’administration tenu le 02 décembre dernier, Charlotte Chekep Kouecheu a été nommée au poste de Directeur Général de cet établissement de crédit. Elle remplace à ce poste Félix Landry Njoume, arrivé en juillet 2020 et dont le mandat a pris fin avec la sortie officielle d’Ecobank Transnational Incorporated (ETI) du capital en tant qu’actionnaire majoritaire (détenteur de 54,5% des parts).

Lire aussi : Secteur bancaire : Ecobank se retire du capital de UBC Plc.

C’est une belle pioche pour cette banque dont le processus de restructuration a été pris en charge à hauteur de 17,681 milliards de FCFA par l’Etat du Cameroun après des menaces de liquidation de la Commission bancaire d’Afrique centrale(Cobac).  Charlotte Kouecheu a le profil de l’emploi, elle qui jouit d’une expérience de plus d’une trentaine d’années dans le secteur bancaire. Du Crédit Lyonnais à Commercial Bank Cameroon(CBC), elle a occupé successivement les postes de chargé de la clientèle particuliers et entreprises, directeur d’agence, responsable de filière d’entreprise, responsable marketing et directeur des ressources humaines. En 2016, elle rejoint la microfinance Crédit Communautaire d’Afrique d’Afrique(CCA) en tant que conseillère du Directeur Général. Charlotte Kouecheu qui va jouer un rôle central dans le processus de passage de cette microfinance en banque universelle va y être nommée Directrice Générale, poste qu’elle occupera pendant 1 an avant d’être remerciée. Outre la bonne santé de CCA-Bank à son départ, elle a surtout le mérite d’avoir fait rentrer la banque sur le marché des titres publics et à l’imposer  sur la place bancaire de la Cemac en seulement 12 mois d’existence. Titulaire d’un DES Banque de l’Institut Technique de Banque(ITB) de Paris et d’un DESS de l’IAE de Caen-France, la nouvelle promue a également fait ses classes à l’université de Yaoundé où elle a obtenu une licence en sciences économiques.

Bilan reluisant

Charlotte Kouecheu hérite d’un établissement bancaire certes dans le rouge par rapport aux ratios prudentiels de la Cobac, mais qui affiche un bilan plutôt reluisant. Sur les 4 précédents exercices, la banque a toujours déclaré un résultat net positif. En 2020, celui-ci s’élevait à 1,5 milliards de FCFA. La même année, UBC affichait un volume de dépôt et des revenus en hausse respectivement de 18% et 9%, en glissement annuel. Des performances qui portent l’empreinte de l’ancien DG, Félix Landry Ndjoume qui selon le conseil d’administration a contribué durant son mandat à augmenter la rentabilité et assurer une croissance significative des dépôts de la banque. « En continuant dans les jalons posés par son prédécesseur, il a réussi à repositionner UBC vers un modèle de Banque universelle » reconnaît le conseil d’administration.  

Lire aussi : Njoume Felix Landry, nouveau Directeur Général d’UBC Plc

Aujourd’hui, le défi est tout autre pour la nouvelle dirigeante dont la mission sera de parachever la restructuration de la banque et préparer la sortie de l’État du tour de table. Notons que pour le plan de sauvetage d’UBC, l’Etat du Cameroun a consenti un effort financier de  17,681 milliards de FCFA pour absorber les pertes et recapitaliser. « Le conseil d’administration est confiant que Mme Charlotte Kouecheu continuera à mettre en œuvre efficacement la stratégie de la banque et lui souhaite le meilleur dans ses nouvelles fonctions » peut-on lire sur le communiqué d’annonce de sa nomination. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page