A la UneBusiness et Entreprises
A la Une

Christian Pout et Cyrine Draif balisent le chemin de la coopération économique entre l’Afrique et l’Amérique Latine

La dirigeante de Ola Energy Cameroun et le président du think thank Centre africain d’études internationales diplomatiques, économiques et stratégiques viennent de représenter le pays à une conférence sur le sujet en Italie.

Du 3 au 5 juillet 2023, s’est tenue dans la villa de Cadenabia, située dans la province de Lombardie en Italie, une conférence internationale sur la coopération Sud-Sud et triangulaire. Baptisée « Salma Dialogue for Economic Cooperation 2023 Conference », cette rencontre à laquelle ont pris part les représentants de 15 pays dans le monde a connu la participation de deux figures des affaires et de la diplomatie camerounaise. Il s’agit de Cyrine Draif, qui dirige l’entreprise pétrolière Ola Energy Cameroun, et de Christian Pout, diplomate dans le civil et président du think thank Centre africain d’études internationales diplomatiques, économiques et stratégiques.

Lire aussi : Coopération économique : le Québec en quête d’opportunités d’investissements au Cameroun et au Gabon

« L’objectif de cette conférence est de développer une coopération entre l’Amérique Latine et l’Afrique, et plus particulièrement le Cameroun qui était représenté par Christian Pout et ma personne. Cette coopération dans les domaines des affaires, industriels et académiques permettra de créer une dynamique économique et une chaîne de valeurs camerounaise et latino-américaine », explique Cyrine Draif. S’inspirant de son expérience dans le secteur pétrolier, celle-ci a partagé avec les participants à la conférence les défis auxquels font face les secteurs énergétiques en Amérique Latine et en Afrique, ainsi que les opportunités d’investissements au Cameroun, à l’aune de la loi de 2013 portant incitations à l’investissement privé en République du Cameroun. Le diplomate Christian Pout a, quant à lui, insisté sur la nécessité de diversifier le tissu industriel africain, et de profiter des opportunités commerciales qu’offre la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Celle-ci ouvre aux opérateurs économiques africains un vaste marché pesant 1,3 milliard de consommateurs.

Lire aussi : Le Cameroun et l’Algérie définissent des axes prioritaires de coopération économique

Il est à noter que le « Salma Dialogue for Economic Cooperation 2023 Conference » se déroulait quelques jours seulement après l’examen par les députés camerounais d’un projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord-cadre de coopération entre le Cameroun et l’Uruguay, qui vise à diversifier les partenaires et à renforcer la coopération économique et politique entre le Cameroun et les pays d’Amérique Latine. Après le quitus donné par les députés à la ratification de l’accord-cadre de coopération avec ce pays d’Amérique Latine, une mission économique uruguayenne est d’ailleurs attendue au Cameroun au cours de cette année 2023.

Lire aussi : Le Fond Africain de garantie et de coopération économique mets 1440 milliards à la disponibilité du secteur privé camerounais

Organisé sous le thème: « relance économique dans le cadre de la coopération Sud-Sud et triangulaire », le « Salma Dialogue for Economic Cooperation 2023 Conference », qui répondait donc comme en écho aux ambitions des autorités camerounaises de densifier la coopération avec les pays d’Amérique Latine, est une initiative de deux entités partenaires. Il s’agit de Salma Dialogue « Alliances stratégiques : l’Amérique latine à la rencontre de l’Afrique », qui est un programme international basé à Tunis, et mis en œuvre pour promouvoir la Coopération Sud-Sud et triangulaire ; puis de la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS), du nom du tout premier Chancelier allemand. La KAS est une organisation qui œuvre pour la promotion de la démocratie libérale et d’une économie sociale de marché, de la paix et de la liberté, des relations transatlantiques…

A LIRE AUSSI

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page