Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

Climat social : les retraités de Camwater réclament 1,1 milliard d’indemnités

En proie à des difficultés financières, la Camwater a étalé le paiement de cette dette sur 6 mois, à compter de mai 2021. Provoquant la colère du collectif des récents retraités de la Camwater, qui s'élève par ailleurs contre le paiement irrégulier de leurs cotisations sociales et le non-paiement de leurs gratifications.

Publiée mardi 29 juin 2021 à 21:49:40Modifiée jeudi 1 juillet 2021 à 11:23:32Temps de lecture 4 minPar Georges Semey

La correspondance datée du 16 juin 2021. Avec pour expéditeur «le Collectif des récents retraités de la Camwater», adressée au Premier ministre, Chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute avec ampliation aux DG et PCA de la Camwater. Des anciens employés de la défunte Snec (Société nationale des eaux du Cameroun), Cde (Camerounaise des eaux), et Camwater indiquent dans la lettre mentionnée être «confrontés à de graves difficultés». Difficultés portant essentiellement sur le paiement de leur pension retraite et le règlement des Ifc, les indemnités de fin de carrière. «Nos anciennetés de service varient entre 30 et 40 ans pour la plupart. Nous avons été admis à faire valoir nos droits à la retraite depuis décembre 2020 en accord avec la convention qui nous régit à la Camwater», indique le collectif.

Lire aussi : La Camwater dénombre des pertes annuelles de 10 milliards de F dues à la fraude

Sur le point de correspondance concernant les cotisations sociales, les 13 signataires représentant un groupe de 78 ex-employés de Camwater déplorent le paiement partiel, voire le non-paiement des droits de pension: «pendant toutes nos carrières, des prélèvements ont été opérés dans nos bulletins de paie au titre des cotisations au bénéfice de la Cnps, assurant ainsi cette retraite au terme de nos activités. Nous ne comprenons pas pourquoi nos pensions sont tombées en ruine», peut-on lire dans la correspondance adressée au Premier ministre. Plusieurs documents attestent en effet de «l'acceptation de paiement partiel de pension retraite par défaut de reversement des cotisations sociales par la Camwater», par plusieurs ex-employés de Camwater.

Lire aussi : Dégradation de la chaussée : la mairie de Douala tend la facture à Eneo, Camwater et Camtel

Sur le paiement des Ifc, le collectif s'offusque contre la lenteur observée dans le paiement desdits droits. Les retraités de 2020 dénoncent l'élaboration par la Camwater d'un calendrier de règlement des indemnités de fin de carrière s'étalant de 11 à 12 mois, en violation de la réglementation, disent-ils. «Les départs à la retraite obéissent logiquement à la remise du certificat de travail accompagné systématiquement du chèque ou d'un ordre de virement bancaire en couverture de cette indemnité de fin de carrière, mais malheureusement à la Camwater c'est tout autre », constate le collectif d'ex-employés. Qui fera en outre la révélation selon laquelle, à l'époque des marocains, les personnes appelées à faire valoir leurs droits à la retraite bénéficiaient de leurs indemnités au bout de 3 semaines seulement». Dans une récente correspondance, Gervais Bolenga, le Directeur général de la Camwater instruisait Joseph Mboudou Akoa, le Directeur des ressources humaines et des affaires sociales de la Camwater, d'effectuer l'état récapitulatif des indemnités de fin de carrière 2021.

Lire aussi : La Camwater adopte un budget de 87,9 milliards pour 2021

Ledit rapport indique un montant de 1,1 milliard de FCFA à payer par la Camwater sur la base d'un échéancier qui s'étend de mai 2021 à octobre 2021 (Ifc de juillet 2020 à avril 2021). A raison d'un plafond mensuel net de 250 millions de FCFA pour un total de 65 agents retraités. Ce que les neo-retraités de Camwater qualifient de «dilatoire qui tranche avec le solde de tout compte dès la mise à la retraite». Le 10 juin 2021, le Directeur général de la Camwater a procédé au paiement des gratifications exceptionnelles au personnel de l'entreprise après des atermoiements. Sauf que le collectif des récents retraités de la Camwater s'insurgent contre leur mise à l'écart de la liste des bénéficiaires, alors même qu'ils étaient en service au moment du calcul desdites gratifications. Une grossière injustice, selon eux. A suivre.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner