Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

La revalorisation des pensions va coûter 15 milliards de F à la CNPS

Le Président de la République a signé ce 8 juillet 2020 un décret revoyant à la hausse les pensions de vieillesse, d'invalidité et de décès.

Publiée jeudi 9 juillet 2020 à 16:02:50Modifiée mardi 7 décembre 2021 à 10:34:18Temps de lecture 2 minPar EcoMatin

Après le décret présidentiel du 3 juillet 2020 portant relèvement de l'âge de départ à la retraite des fonctionnaires des corps de la santé publique à 60 ans pour le personnel des catégories A et B, et à 55 ans pour le personnel des catégories C et D, le Président de la République a signé ce 8 juillet 2020, un décret fixant le coefficient de revalorisation de certaines pensions de vieillesse, d'invalidité et de décès payées par la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps). La mesure présidentielle intervient après avis de la commission nationale consultative du travail du 17 octobre 2017. A compter du 1er août 2020, «les pensions de vieillesse, d'invalidité et de décès, en vigueur au 31 mars 2017, sont revalorisées d'un coefficient  de 20%».

D'après le Directeur général de la Cnps, «le Président de la République a simplement tenu parole à l'endroit des pensionnaires qui n'avaient pas bénéficié de l'augmentation automatique consécutive à la réforme de 2016 qui prévoyait une augmentation substantielle de leurs pensions». Plus de 100.000 pensionnaires sont bénéficiaires du décret du 8 juillet 2020. Le nouveau régime de cotisation entrée en vigueur en 2016 avait en effet entériné une augmentation du taux de cotisation. Ce qui entraîne automatiquement un relèvement des pensions: «les travailleurs qui bénéficiaient déjà de leurs pensions qui ne contribuaient pas au nouveau système avaient leurs pensions figé. Ce sont ceux-là qui bénéficient du décret», a-t-il ajouté. Alain Noël Mekoulou Mvondo confirme l'effectivité de l'augmentation de 20% dès le mois 1er août. «C’est soutenable ! Nous y sommes préparés » a-t-il déclaré sur les antennes de la Crtv Radio. La Caisse nationale de prévoyance sociale devra débourser une enveloppe supplémentaire de 15 milliards de FCFA pour mettre en œuvre cette revalorisation, apprends-t-on du Dg. 

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner