A la UneBanques et Finances

Comment WorldRemit surclasse Mtn Orange et Nexttel dans le transfert d’argent au Cameroun

Leader du transfert d’argent digital lui-même révèle depuis le 30 octobre 2018 que les camerounais vivant dans plus de 50 pays dans le monde peuvent désormais faire des transferts d’argent instantanés vers plus de 220 nouveaux points de collecte à travers le pays directement depuis leurs téléphones

Cela se passe pourtant au vu et au su  de tous. Le Britannique WorldRemit, leader du transfert d’argent digital, est en train de phagocyter le marché de transfert d’argent au Cameroun. La dernière stratégie de contrôle dudit marché date du 30 octobre 2018. Ce jour-là, WorldRemit, a signé une convention avec le Marocain Wafacash Central Africa pour développer le réseau de service de cash pick-up au Cameroun. Wafacash fait partie du Groupe Attijariwafa bank,  l’une des institutions bancaires les plus importantes en Afrique.

Créée en 2015, Wafacash Central Africa est une société Camerounaise, dont le Siège social est situé à Douala, Elle dispose de l’Agrément d’Etablissement Financier. A ce jour, son réseau d’agences est constitué de plus de 350 points de ventes, et s’étend sur tout le territoire Camerounais. Avec une large gamme de produits, Wafacash Central Africa offre des services de qualité, complets, accessibles répondant aux besoins et attentes de sa clientèle cible.

En utilisant l’application ou le site web de WorldRemit, la diaspora Camerounaise vivant dans plus de 50 pays, peut à présent envoyer de l’argent à leurs proches instantanément à travers plus de 220 points de collectes à travers le Cameroun, de Bamenda à Yaoundé et de Douala à Bertoua. Le nouveau partenariat compte plus de 1000 d’emplacements de cash pick-up au Cameroun.

Le modèle de WorldRemit met l’accent sur les transferts d’argent via téléphone mobile pour faire gagner du temps et de l’argent aux consommateurs puisqu’ils n’ont plus à faire appel à un agent de change pour envoyer de l’argent chez eux. Les transactions au Cameroun via WorldRemit augmentent de 100% d’une année à l’autre. Les premiers expéditeurs vers le Cameroun incluent les États-Unis, le Canada, et le Royaume-Unis, tandis que le cash pick-up est le dispositif d’encaissement le plus populaire.


>> Lire aussi – Transfert d’argent électronique: comprendre l’affaire Ecpress Union/Mtn Cameroun


Selon les estimations du gouvernement, à peu près cinq millions de Camerounais vivent à l’étranger, soit un cinquième de la population totale. Les transferts de fonds jouent un rôle important dans l’économie camerounaise, le pays recevant un peu plus de 278 millions de dollars de transferts de fonds en 2017 selon la Banque Mondiale.

Andrew Stewart, Directeur général de WorldRemit en Afrique et au Moyen Orient commente : « Nous sommes ravis du partenariat avec Wafacash Central Africa, le leader dans le cash pick-up à l’international doté d’un vaste réseau d’agences partout à travers le Cameroun. Le cash pick-up est la méthode préférée des consommateurs Camerounais. Notre nouveau partenariat compte un total de plus de 1000 points de collecte au Cameroun, facilitant à des millions d’habitants de régions urbaines et rurales le retrait d’argent envoyé par leurs proches depuis l’étranger”.

Mehdi Khandid, Directeur Général de Wafacash Central Africa souligne : « Le partenariat Wafacash Central Africa et WorldRemit, s’inscrit dans la continuité de la collaboration gagnante initiée par notre maison mère Wafacash Maroc et WorldRemit depuis 2010. Ce partenariat permettra à Wafacash Central Africa de toucher une diaspora camerounaise de plus en plus digitalisée, et d’offrir ainsi à ses membres, une proximité avec leurs familles, grâce à un réseau d’agences étendu à travers le Cameroun ».

L’année dernière, WorldRemit est devenu le tout premier partenaire de transfert d’argent en ligne du club de football Arsenal dans le cadre d’un contrat de mécénat mondial. Les clients de WorldRemit effectuent un million de transferts tous les mois depuis 50 pays vers plus de 145 destinations. Plus de la moitié de ces transferts partent vers l’Afrique.

Déjà 25% des transferts d’argent via WorldRemit

En signant un nouveau partenariat, le 26 juillet, avec Express Exchange, une société de droit camerounais spécialisée dans le transfert d’argent, WorldRemit, leader du transfert d’argent digital, a révélé que 25% des transferts d’argent vers le Cameroun via ses plateformes proviennent de la diaspora domiciliée aux Etats-Unis « Les transactions vers le Cameroun, via WorldRemit, ont augmenté de 120% au cours de l’année dernière [2017, NDLR], en grande partie sous l’impulsion des Etats-Unis qui ont à présent dépassé le Canada, en tant que premier pays émetteur de fonds à destination du Cameroun », a affirmé WorldRemit. Avant d’ajouter que le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France figurent parmi les principaux pays d’envoi de fonds vers le Cameroun.

A travers le nouveau partenariat avec Express Exchange, le Britannique WorldRemit espère aguicher davantage la diaspora camerounaise, en lui permettant d’envoyer instantanément de l’argent depuis plus de 50 pays vers 300 nouveaux points d’encaissement à travers le Cameroun.

L’intérêt du leader du transfert d’argent digital pour le Cameroun est aiguisé par les estimations officielles, selon lesquelles environ cinq millions de Camerounais (soit 21% de la population totale) vivent à l’étranger. Bien plus, le pays a reçu, en 2017, un peu plus de 278 millions de dollars en transferts de fonds, selon la Banque mondiale. Un marché non négligeable pour WorldRemit qui considère déjà le Cameroun comme son plus grand marché en Afrique francophone et l’un de ses huit premiers marchés mondiaux.

Les opérations de transfert d’argent effectuées via la plateforme digitale WorldRemit peuvent désormais se dénouer (retrait des espèces) dans le réseau des agences de l’opérateur camerounais Express Union, au Gabon, au Congo, au Tchad, en République centrafricaine, en RDC et au Bénin. En partenariat avec l’opérateur du transfert d’argent digital britannique, depuis plusieurs mois, Express Union étend ainsi sa collaboration (jusque-là limitée au Cameroun) avec WorldRemit à six autres pays africains, pour visiblement se donner un peu plus d’air, dans la mesure où le marché camerounais du transfert d’argent  lui a été littéralement chipé par les services mobile money des opérateurs de mobile.

Dans le même temps, cette extension du partenariat au réseau Express Union en Afrique centrale et de l’Ouest permet à l’opérateur camerounais, de véritablement faire concurrence aux mastodontes du transfert d’argent à l’international que sont Western Union et MoneyGram. Une manière pour cet opérateur camerounais de se renforcer sur le transfert d’argent à l’international, encore mieux ouvert que le transfert d’argent domestique sur lequel ce leader est à la peine depuis plus d’un an, avec la dynamisation des services mobile money de MTN et Orange Cameroun.

Le Cameroun, un marché important

Selon Andrew Stewart, Directeur régional Afrique et Moyen-Orient chez WorldRemit, le leader mondial du transfert d’argent digital, le Cameroun occupe une position stratégique dans le développement des activités de cette entreprise britannique en Afrique. «Le Cameroun est notre marché d’Afrique francophone le plus important et avec la croissance la plus rapide avec 120% de croissance annuelle.», a-t-il révélé dans un communiqué du 25 juin 2018, annonçant un partenariat avec la filiale camerounaise du groupe bancaire nigérian UBA.

Grâce à ce partenariat, les titulaires des 70 000 comptes que revendique UBA Cameroun peuvent désormais effectuer des transferts d’argent à travers le monde, à partir de la plateforme de WorldRemit. Dans le même temps, leurs proches peuvent effectuer des retraits en espèces dans les points disséminés dans le pays.

WorldRemit a récemment publié une note selon laquelle, à cause des coûts élevés du transfert d’argent traditionnel, la diaspora camerounaise perdrait jusqu’à 10% de la somme d’argent envoyée à leurs proches. Soit par exemple 20 $ US pour un envoi de 200 $ US depuis l’Australie vers leur pays d’origine. Ismail Ahmed, PDG de WorldRemit, explique que le coût d’envoi de l’argent va bien au-delà du coût transactionnel. Il affirme à cet effet : « les méthodes traditionnelles signifient : se rendre chez un agent pour payer en espèces, s’absenter du travail en sachant que votre famille et vos amis qui reçoivent l’argent devront faire de même. En envoyant instantanément de l’argent d’un mobile à un autre, nous pouvons éviter non seulement de perdre de l’argent, mais aussi du temps ».

Les données de la plateforme digitale indiquent que la plupart de leurs clients envoient entre deux à trois transactions durant la période du Ramadan. Ainsi plus de 40 $ US au total, pourraient être économisés pour les transferts depuis l’Australie vers le Cameroun.

Chaque année, indique le leader mondial du transfert d’argent en ligne, plus de 278 millions de dollarspeu près 150 milliards FCFA) sont envoyés au Cameroun pour les envois de fonds via un service de transfert d’argent et la fin du Ramadan est l’une des périodes les plus prisées pour le faire. Seulement, rapporte la Banque mondiale, le coût moyen de l’envoi d’argent est d’environ 7,1% du montant à transférer. L’Afrique subsaharienne est l’une des régions les plus chères avec 9,4

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!