Politiques Publiques
A la Une

Commerce extérieur : batailles de chiffres entre le Cameroun et l’UE

Les deux partenaires ne s’accordent pas sur les quantités à l’exportation des produits d’origine Cameroun.

L’Union européenne reste le principal client du Cameroun. Selon le rapport sur les investissements européens au Cameroun en 2019, la France, les Pays-Bas, l’Italie, l’Espagne, la Belgique et le Portugal, ont importé pour 1400 milliards de Francs CFA de produits non pétroliers. Principalement les fèves de cacao (370 milliards de Francs CFA), les bananes (207 milliards de Francs CFA), le bois (214 milliard de Francs CFA), l’aluminium (108 milliards de Francs CFA), le beurre de cacao (53 milliards de Francs CFA), le café (36 milliards de Francs CFA), le bois non transformé (8 milliards de Francs CFA), la pâte de cacao (21 milliards de Francs CFA), les feuilles pour placage (24 milliards de Francs CFA) et le caoutchouc (34 milliards de Francs CFA).

Pour l’Union européenne, les Pays-Bas sont les premiers consommateurs des produits camerounais de la zone. Le pays a consommé 33% desdites importations suivi de l’Italie (22%), la Belgique (12%), l’Espagne (11%) la France (9%) et le Portugal (6%). Soit un pourcentage de 47,7% pour toute la région. Après conversion, il apparait que les achats européens au Cameroun sont portés à 462 milliards de Francs CFA par les Pays-Bas, à 308 milliards de Francs CFA par l’Italie, à 168 milliards de Francs CFA par la Belgique, à 154 milliards de Francs CFA par l’Espagne. La France aurait pour sa part procéder à des importations de 126 milliards de Francs CFA et le Portugal 84 milliards de Francs CFA.  

Lire aussi : Commerce extérieur : la guerre des chiffres autour des échanges entre le

Ce classement ne correspond pourtant pas à celui publié par l’Institut national de la statistique (INS). Dans sa Note sur le commerce extérieure du Cameroun en 2019, l’INS révèle que les principaux importateurs des produits camerounais au sein de l’Union européenne, ont dépensé un peu plus de 728,089 milliards de Francs CFA auprès de Cameroun. L’Italie occupe la tête du conglomérat européen avec 959 972 tonnes de produits camerounais importés pour une valeur de 292,025 milliards de Francs CFA. Viennent ensuite les Pays-Bas (242 318 tonnes pour 226,088 milliards de Francs CFA), l’Espagne (533 405 tonnes pour 136,020 milliards de Francs CFA) et la France (103 738 tonnes pour 73,956 milliards de Francs CFA).  

Ici, les pourcentages de produits vendus à l’international correspondent à 41,8% pour les huiles brutes de pétrole, du cacao brut en fèves (12,1%), du gaz naturel liquéfié (11%), des bois sciés (7,0%), du coton brut (5,4%), des bois bruts en grume (3,6%), des produits transformés du cacao (3,3%) et de l’aluminium brut (2,4%). Le tout pour une enveloppe globale de 2392,8 milliards de Francs CFA, en augmentation de près de 280,4 milliards de FCFA, soit 13,3% par rapport à l’année 2018.

Lire aussi : Commerce extérieur : le Cameroun n’achète presque rien chez ses voisins

A l’instar de la Chine et l’Inde, l’Italie a principalement importé du Cameroun, des huiles brutes de pétrole (71,4%) ; de l’aluminium brut (16,5%) ; du bois scié (5,0%) et des feuilles de placage (4,4%). « Ce qui représente 97,3% des exportations vers l’Italie en 2019 », souligne l’INS.

Réserves sur les importations

Dans le mouvement inverse, les indications de l’UE portent à 1000 milliards de Francs CFA les exportations vers le Cameroun avec un excédent de 400 milliards de Francs CFA. Pour l’INS, l’ensemble des produits étrangers consommés sur le territoire national sont issus de 73 pays pour une facture totale de 3 856,9 milliards de F CFA en 2019. A l’opposé des biens avancés par l’Union européenne (blé, médicaments, poissons, voitures, clinker pour ciment, tracteurs, produits odoriférants, etc), l’INS soutient que le pays a principalement été fourni en carburants et lubrifiants (18,8%) , machines et appareils mécaniques ou électriques (13,0%) ; céréales (9,8%) dont le riz (6,0%) et le froment de blé et méteil (3,7%) ; huiles brutes de pétrole (5,7%) ; véhicules automobiles et tracteurs (5,1%) ; poissons de mer congelés (3,4%) et les produits pharmaceutiques (3,3%). 

Les fournisseurs européens du Cameroun par ordre décroissant au cours de l’année écoulée sont la France (311, 604 milliards de Francs CFA), la Belgique (220,002 milliards de Francs CFA), les Pays-Bas (133,480 milliards de Francs CFA), l’Espagne (101 633 milliards de Francs CFA), l’Allemagne (100 925 milliards de Francs CFA). Le tout pour une facture globale de 955 563 milliards de Francs CFA.

Lire aussi : Cemac : le Cameroun transporte 23 millions de tonnes de marchandises par route vers ses voisins

Le commerce avec l’UE plus défavorable en 2019 qu’avec les Etats-Unis et l’Asie

L’Union européenne se défend de faire partir des partenaires qui entretiennent des relations commerciales défavorables avec le Cameroun. Pour ce faire l’institution a publié le 22 octobre dernier, un rapport sur la situation de ses transactions commerciales avec le Cameroun au courant de l’exercice 2019 dans lequel il apparait que la zone n’y est pour rien dans le déficit de la balance commerciale du Cameroun établie à 1462,1 milliards de Francs CFA.  Selon l’UE, la balance entre les deux parties a penché favorablement pour le pays d’Afrique centrale avec un excédent de 400 milliards de Francs CFA. L’Union européenne aurait ainsi importé pour 1400 milliards de Francs de produits camerounais et aurait, à l’opposé, expédié pour 1000 milliards de Francs CFA de marchandises vers le triangle national.

Lire aussi : Cameroun-Union européenne : Yaoundé suspend l’extension de l’APE

Avec ces données, l’Union européenne se présente comme un partenaire de choix pour le Cameroun, se plaçant ainsi devant les pays d’Asie dont les liens économiques avec le continent noir sont croissants. Ces derniers ont entretenu un déficit commercial de 222,619 milliards de Francs CFA en l’encontre du Cameroun,  selon des données compilées de l’Institut national de la statistique (INS) qui ressortent que la zone asiatique a effectué des importations de l’ordre de 776,167 milliards de Francs CFA contre 630,700 milliards de Francs CFA d’exportation en direction du Cameroun.

Selon l’INS, le déficit commercial enregistré face à l’UE est de l’ordre de 227,474 milliards de Francs CFA. Soit un supplément de 4,855 milliards de Francs CFA par rapport à l’Asie. Il n’y a pas non plus d’amélioration face aux Etats-Unis qui se sont approvisionné à hauteur de 140,170 milliards de Francs CFA au Cameroun et y ont fourni des marchandises de quelques 99,599 milliards de Francs CFA.

Lire aussi : APE Cameroun-Union européenne : la question des règles d’origine de nouveau sur la table

Avec des exportations vers le Cameroun de 495,228 milliards de Francs CFA contre des importations de 27 960 milliards de Francs CFA environ, l’Afrique de l’Ouest reste un poids mort pour l’équilibre de la balance commerciale nationale. 

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer