Echos des régionsOuest
A la Une

Communauté urbaine de Bafoussam : 17 millions de F d’excédent de recettes en un an

Le jeudi 25 février dernier, marquait le premier anniversaire du tout-premier exécutif issu du processus électoral municipal de février 2020, à la tête de Communauté urbaine de Bafoussam. A cet effet, Roger Tafam, premier maire de la ville de Bafoussam, et ses deux adjoints Mouafo et Negou, ont présenté le bilan des 365 jours passés à tête de cette municipalité. Dans le cadre des projets du Contrat de désendettement et développement (C2D) « Capitales régionales », on retiendra que la ville de Bafoussam a bénéficié de 20 kilomètres de routes. Les travaux de construction des équipements marchands aux marchés A et « Casablanca », de la Salle polyvalente et du Parc de loisirs en cours, constituent le couronnement de la finalisation des procédures de passation des marchés, a-t-on appris.

Lire aussi : 2 milliards pour réhabiliter le marché central de Bafoussam

Dans son bilan, le maire de la ville de Bafoussam, est revenu sur la construction des infrastructures sportives, hospitalières, aéroportuaires, dans le cadre des projets CHAN et CAN et des logements sociaux construits dans la localité de Kouékong, à 20 km du centre-ville. Le maire a par ailleurs, invité les personnes désireuses de s’y installer à se rapprocher de la Société immobilière du Cameroun (SIC) et de la délégation régionale du ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Mindhu) de l’Ouest. Cette localité bénéficie désormais d’un plan d’urbanisme, d’un montant de 150 millions du Minhdu. En collaboration avec ce département ministériel, environs 432 ménages ont été recensés dans les zones à risque dans la Mifi.

Lire aussi : Cameroun : Bafoussam attend son centre de loisirs

Selon Roger Tafam, le diagnostic de l’examen des comptes administratifs approuvés des cinq dernières années, présente une baisse des recettes propres de la Communauté urbaine de Bafoussam. « Au sein des services en charge des questions financières notamment de l’assiette fiscale qui en était l’un des maillons faibles, des dispositions ont été prises afin que toutes les recettes recouvrées soient émises en amont par ce service », confie-t-il. Selon lui, des mesures appropriées conjuguées, ont « permis d’atteindre un niveau de recouvrement jamais atteint d’un montant de 2.174.655.748F ». Les dépenses d’un montant de 2.157.318.974F ont généré un excédent de 17.336.774F. Cette somme constitue ainsi « une réserve pour le fonctionnement et l’investissement de l’exercice 2021 ».

Lire aussi : Le prix de la tomate baisse à Bafoussam

Armel Djiogue

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page