A la UneConjoncture

Communauté urbaine de Douala : faible mobilisation des recettes propres

Le budget de cette institution affiche une exécution en recettes de 34%, et en dépenses de 40%, après six mois d'exécution. Ce budget a été porté au 30 juin 2019, en recettes et en dépenses à une enveloppe de 52.914.687.883 FCFA.

Après la visite, le 17 juillet 2019, des chantiers en cours de réalisation dans la ville de Douala, par les grands conseillers de la Communauté urbaine de Douala (Cud), le conseil communautaire a examiné et évalué le budget 2019 de la Communauté urbaine de Douala au 30 juin 2019. La session ordinaire était présidée par le Dr. Fritz Ntone Ntone, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, sous la tutelle de Joseph Mache Njouonwet, le préfet du Wouri.

A mi-parcours, le budget de la CUD affiche un taux de réalisation budgétaire de 34%. Les recettes émises sont de l’ordre de 17.077.101.084 de FCFA. Il en ressort une nette hausse par rapport au 30 juin 2018, dont les recettes affichaient une réalisation de 16.000.000.000 de FCFA. Pourtant, d’après le receveur municipal de la Cud, «le montant des recettes propres reste très faible». Elles constituent 8,35% du montant total des recettes émises au 30 juin 2019. 0,6% pour les autres recettes et 91,5% pour les recettes fiscales. Les dépenses engagées au 30 juin 2019 se fixent à hauteur de 13.121.894.969 de FCFA, soit un taux d’engagement de 40%, équivalent à 1490 dossiers mandatés.

Si l’organe délibérant de la Cud se réjouit d’une «amélioration des résultats budgétaires par rapport à l’exercice 2018», les grands conseillers déplorent toutefois «la faiblesse de recouvrement des recettes propres, l’importante enveloppe des restes à recouvrer, la faiblesse des investissements sur le fonctionnement, et le ralentissement des chantiers». Quant au préfet du Wouri, «il recommande une lutte contre l’anarchie dans les équipements marchands, la discipline au sein de la police municipale, la lutte contre les immeubles et constructions à risque». Tout en déplorant à son tour, «la faible mobilisation des recettes propres», qu’il qualifie «d’endémique», «les dépenses de fonctionnement élevées», et «le désordre et l’incivisme urbain» dans le département du Wouri.

Initialement voté en recettes et en dépenses à la somme de 49.900.000.000 de FCFA, le budget de la CUD a été porté au 30 juin 2019, à un montant de 52.914.687.883 FCFA. Soit une augmentation de 3.014.696.883 FCFA, correspondant à 6,15%. Une augmentation justifiée par les restes à recouvrer du compte administratif 2018 perçus, ainsi que par les subventions de la FAO affectés à la Cud dans le cadre du Programme «Systaldo» (Système alimentaire de Douala). A noter, 11 délibérations ont été votées au cours de cette session ordinaire. Dont celle portant projet d’extension du chantier de construction de l’hôtel Radisson de Douala. Extension qui entraînera la destruction du domicile affecté aux délégués du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala. Un protocole d’accord y relatif est en cours d’élaboration.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!