A la UneEchos des régionsLittoral
A la Une

Compétitivité : la région du Littoral redoute une récession économique

Les autorités administratives des quatre départements ont posé, du 15 au 16 juin 2022, le diagnostic des principaux freins à la croissance économique régionale. Ces derniers craignent un impact négatif de la conjoncture internationale, des crises foncières, du recul de la consommation et de l'insécurité, sur les performances économiques du Littoral.

Plusieurs sujets ont fait l’objet d’un examen attentif lors de la rencontre semestrielle régionale de coordination administrative et de maintien de l’ordre du Littoral, placée sous la présidence de Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, le gouverneur de la région. Les dossiers brûlants sur la santé, la sécurité, l’éducation, le foncier, la lutte contre la consommation des stupéfiants surtout en milieu scolaire, l’hygiène et la salubrité ont été posés par les préfets de départements, sous-préfet d’arrondissement, et maires du Littoral. Roger Mbassa Ndine, le Maire de Douala s’est particulièrement appuyé sur «la position géographique, le potentiel économique et social de la région du Littoral en général et de la ville de Douala en particulier, qui a un impact positif sur le Pib national ».

Lire aussi : Douala : batailles juridiques autour du paiement de la redevance publicitaire

La 6ème édition du document intitulé « Répertoire et démographie des entreprises modernes » publié par l’Institut national de la statistique (INS) en 2020, indique que le tissu économique du Cameroun reste principalement concentré dans le Littoral. Avec Douala la capitale économique comme locomotive, le Littoral accueille 44% des entreprises modernes du Cameroun. Soit 14.371 unités industrielles de diverses tailles répertoriées faisant d’elle la principale place économique du Cameroun. En termes de Produit brut, les statistiques de la Banque mondiale place la région du Littoral en tête des contributions nationales, à hauteur d’environ 40%.

D’après le Gicam (Groupement inter patronal du Cameroun), le prix du pétrole brut a connu une hausse de + 139 dollars à mars 2022, 83% pour le blé, 293% pour les engrais, et de 101% pour ce qui est de l’huile de palme brute de 692,6 dollars à 2092,85 dollars de février 2020 à janvier 2022 soit 431 758,6 Fcfa. La région du Littoral dotée du plus grand port du Cameroun en termes de volume de trafic impacte l’ensemble du pays, voire la sous- région Afrique centrale. En plus du climat d’insécurité foncière, de conjoncture économique, et de crise sociale, le gouverneur de la région du Littoral et le Maire de Douala redoutent une récession économique, à l’instar du secteur privé.

Lire aussi : La Communauté urbaine de Douala s’associe au PAD pour relancer le projet Sawa Beach (550 milliards)

« Les services d’assiette fiscale et parafiscale, les centres régionaux des impôts de Douala Littoral l et ll, et extérieurs, les secteurs Littoral l et ll, malgré une légère conjoncture défavorable depuis le lancement du budget en cours, doivent redoubler d’efforts pour atteindre ces objectifs, afin de soutenir l’effort de croissance national », a indiqué le numéro 1 du Littoral.

L’autorité administrative déplore la recrudescence de la contrebande et la fraude douanière qui mettent en péril le développement des industries : « l’exécution physico-financière du Budget d’Investissement public (Bip) doit être faite de façon optimale par les différents intervenants », a-t-il conclu.

Lire aussi : Extension du port de Douala : plusieurs quartiers menacés de destruction

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page