A la UneConjoncture
A la Une

Complexe sportif d’Olembé : l’Etat a déboursé près de 4 milliards pour construire la voie d’accès à la tribune présidentielle

Le marché relatif à la réalisation de cette infrastructure a été attribué de « gré à gré » à deux sociétés distinctes, Razel Cameroun et Integc Sarl pour des délais respectifs de 8 mois.

On n’en finit pas de parler du Complexe sportif d’Olembé, ce projet futuriste situé au Nord-Ouest de Yaoundé, dont les travaux de construction ont débuté en mars 2017, et ne se sont jamais achevés, cinq ans après. Le projet d’une valeur initiale de 163 milliards de FCFA, selon la convention de crédit jadis signé entre le Cameroun et la banque italienne Intesa Sanpaolo, partenaire financier du premier maître d’ouvrage Gruppo Piccini, est désormais évalué à 168 milliards de FCFA, d’après Cyrille Tollo,  président du comité ad-hoc de suivi de la réalisation des ouvrages de la CAN, après une nouvelle convention de prêt que devra signer le Cameroun avec deux banques étrangères pour un crédit de 55 milliards de FCFA, en vue du parachèvement des travaux dudit complexe.

Lire aussi : Stade d’Olembé : la version des faits de Gruppo Piccini

A cette enveloppe, l’on devrait adjoindre une autre de 3 999 996 859 (Trois milliards neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions huit cent cinquante-neuf mille Francs CFA). Celle-ci est due au financement de la construction de la voie d’accès à la tribune présidentielle du complexe, selon le contenu d’un document parvenu à la rédaction d’EcoMatin.

Il s’agit en effet d’une lettre du Secrétaire général à la  Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, adressée en 2018 au ministre délégué à la Présidence de la République, chargé des Marchés publics, Ibrahim Talba Malla, faisant suite à la « Signature des marchés relatifs à la maitrise d’œuvre et aux travaux de construction de la voie d’accès à la tribune présidentielle du complexe sportif d’Olembé », plus précisément.

Lire aussi : Le Cameroun s’endette à hauteur de 55 milliards pour achever les travaux du complexe sportif d’Olembe

Le mode de passation de ce marché s’est fait de « gré à gré » entre l’Etat du Cameroun et les entreprises Razel Cameroun et Integc Sarl, pour des montants respectifs de 3 749 996 859 (Trois milliards sept cent quarante-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille huit cent cinquante-neuf Francs CF), et 250 000 000 (Deux cent cinquante millions de Francs CFA). Il va sans dire qu’avec cet autre financement, le coût global du complexe sportif d’Olembé est désormais évalué à près de 172 milliards de FCFA.

Dans le contrat signé en 2015 entre le Cameroun et Piccini, le complexe sportif d’Olembé la construction d’un stade couvert de 60 000 places avec une piste d’athlétisme ; un complexe de trois salles de cinéma, un hôtel 5 étoiles de 70 chambres avec trois salles de conférences de 250 places chacune, un centre commercial ; un musée pour le sport, un palais omnisport de 1000 spectateurs avec terrain de basketball, handball, volleyball ; une piscine olympique de 2000 places et deux terrains d’entraînement de 1000 places couvertes chacun ; six terrains de tennis et un Club House ; quatre terrains extérieurs de basketball et de volleyball et un parking extérieur.

Lire aussi : Piccini veut reprendre la construction du stade d’Olembe

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page