Business et Entreprises
A la Une

Concertation : le PAD fait le point avec les opérateurs économiques

Les deux parties se sont réunies le 8 juillet dernier, pour aplanir certains points.

Le Directeur général du Port Autonome de Douala, Cyrus Ngo’o, a présidé une séance de concertation avec les acteurs économiques de la ville de Douala, le 8 juillet 2020. Cette rencontre avec les opérateurs économiques est la suite des concertations engagées avec la Communauté portuaire de Douala et le GICAM, pour écouter, recueillir les observations, expliquer les tenants et les aboutissants des projets et réformes, pour une évaluation périodique de la compétitivité de la circonscription portuaire de Douala-Bonabéri. Le Port Autonome à travers ces rencontres d’explication, entend diluer toutes les incompréhensions, des appréhensions et des mauvaises interprétations nées du processus de normalisation de toutes les activités du port de Douala-Bonabéri. Il est également question et d’inviter toutes les parties prenantes à s’impliquer et s’approprier les réformes structurelles en cours d’implémentation.

Lors de la rencontre entre le PAD-GICAM, de nombreuses préoccupations ont été présentées à l’Autorité Portuaire de Douala parmi lesquels, la nouvelle nomenclature tarifaire ; la reprise en main du pesage par le PAD; le fonctionnement de la Régie du Terminal à Conteneurs.

Lire aussi : Le Port de Douala affiche un bénéfice de 5,3 milliards de F en 2019 

Grands comptes

S’agissant particulièrement de la nouvelle nomenclature tarifaire, depuis le 1er janvier 2020, le Port Autonome de Douala a lancé un nouveau système de facturation de sa redevance sur les marchandises. Celle-ci vise à s’arrimer à la modernisation en cours et surtout aux exigences du secteur. On parle désormais de GRANDS COMPTESEn effet, le temps nécessaire pour apurer la facturation des connaissements de tout un manifeste et le recouvrement était compris entre un et trois mois. Il ressortait des avis des opérateurs de la place portuaire que le régime tarifaire du Port Autonome de Douala en ce qui concerne la redevance sur la marchandise était chargé à l’excès. Son application quotidienne était donc source des lenteurs administratives, surtout d’incompréhensions et des réclamations.

 Dans la mouvance de la normalisation de toutes les activités du combinat portuaire de Douala-Bonabéri en cours, et fort des instructions du gouvernement de la République, pour l’amélioration du climat des affaires au Cameroun, la Direction Générale a décidé de réduire le temps de passage des navires des marchandises. Un gage d’attractivité et de compétitivité d’un port de Commerce. Les travaux développés en externe et en interne, ont permis au PAD de concevoir un nouveau modèle simplifié de facture de la redevance d’embarquement/débarquement des marchandises.

S’agissant ensuite de la reprise en main du pesage par le PAD, le PAD a repris, en vue de préserver le patrimoine routier et ferroviaire du Domaine Public Portuaire, le contrôle de l’exécution des activités d’exploitation, de développement et de maintenance des équipements de pesée à un opérateur privé.

Convention Solas

Car, les réseaux routiers et ferroviaires font partie du Domaine Public Portuaire dont le PAD assure la gestion et à ce titre, leur réalisation, exploitation et maintenance lui incombent, lorsqu’elles ne sont pas assurées par l’État, ou d’autres entités. Les activités portuaires à caractère industriel et commercial peuvent être transférées aux opérateurs privés, en application des décrets n° 2019/034 et 2019/035 du 24 janvier 2019 portant respectivement Réorganisation et Approbation des Statuts du Port Autonome de Douala (PAD). En normalisant ce pan d’activités,  le PAD répond à plusieurs préoccupations au rang desquelles, la lutte contre la fraude sur le poids des marchandises, l’application de la convention Solas révisée, l’information nécessaire et exacte au Ministère des Travaux Publics et aux transporteurs sur la charge à l’essieu des camions au départ du port avant d’emprunter les corridors, la sécurisation de la facturation du PAD basée sur le poids et l’association du Mincommerce dans son rôle d’expert de la métrologie pour la certification des instruments de pesée.(suite Document)En vertu des décrets n° 2019/034 et 2019/035 du 24 janvier 2019 portant respectivement Réorganisation et Approbation des Statuts du Port Autonome de Douala (PAD).

 La Société́ BUSINESS FACILITIES CORPORATION S.A (BFC SA) et ses partenaires spécialisés dans les activités de pesée, ont soumis au PAD par lettre n° CS024/0319D du 29 mars 2019, une offre technique et financière de partenariat. L’offre susvisée, examinée au sein du Groupe de Travail ad hoc mis en place par Décision N° 2065-19/DG/PAD du 29 octobre 2019, a satisfait aux exigences du PAD.

Lire aussi : Le Port de Douala investit 26 milliards dans la production de son eau potable et la défense contre incendie

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer