Conjoncture

Consommation des ménages : l’indice des prix baisse de 0,1% à Yaoundé et Douala

C’est ce que révèle l’Institut national de la statistique dans des notes sur l’évolution de la consommation finale de ces deux villes. Ceci s’explique par la baisse des prix des produits alimentaires.

Le mois de novembre 2020 a été pour les ménages de la ville de Yaoundé, un mois de léger répit s’agissant de leurs consommations. Cela se traduit par la baisse de 0,1% de l’indice des prix à la consommation finale des ménages dans la capitale politique, après trois mois de hausse consécutive. « Cette légère baisse résulte surtout de celle des produits alimentaires (-0,4% après +0,4% le mois dernier), du logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles (-0,4% après +0,1% le mois dernier) et dans une moindre mesure de la santé (-0,1% après une stabilité le mois dernier) », note l’Institut national de la statistique (INS) dans sa note sur l’évolution des prix à la consommation finale des ménages à Yaoundé en novembre 2020.

Lire aussi :   Légère hausse des prix des denrées alimentaires à Yaoundé et Douala

Cette tendance baissière ne s’applique pas à tous les produits du quotidien des yaoundéens. « A l’inverse, les prix des meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer (+0,2%) ainsi que des loisirs et culture (+0,2%) progressent au même rythme que le mois dernier, ceux des communications(+0,3% après -0,3% le mois dernier) rebondissent. Les prix des articles d’habillement et chaussures quant à eux subissent une hausse de 0,3% après avoir été stables le mois dernier », poursuit l’Institut.

Comme indique l’INS, les produits alimentaires figurent dans la catégorie des produits ayant entrainé la régression de l’indice des prix à la consommation à Yaoundé (-0,4% après +0,4% le mois dernier). Ceci s’explique selon l’organisme public en charge de la statistique par : « la baisse des prix des légumes (-2,6% après -0,9% le mois dernier), des huiles et graisses (-0,4% après +1,1% le mois dernier), des viandes (-0,2% après +1,6% le mois précédent), des pains et céréales(-0,1% après +0,8% le mois dernier), ainsi que du «sucre, confiture, miel, chocolat et confiserie» (-0,1% après +0,2% le mois dernier) ». Ce qui ne sera pas le cas pour les fruits qui augmentent de +4,1% après +0,5%, de même que les poissons et fruits de mer +0,5% après +2,4% et le « lait, fromage et œuf » à  +0,2% après + 4,4%. Comme produits alimentaires ici l’on peut alors citer les légumes, les tubercules, plantains, du poulet…

Lire aussi :  Les prix des denrées alimentaires en hausse  Yaoundé et à Douala

Recul de -0,3% à Douala

Le vent de la baisse des prix s’est aussi étendu à la ville de Douala. Ici tout comme à Yaoundé, il baisse de 0,1% en novembre 2020, après avoir été en hausse durant cinq mois. « Ce recul des prix est à mettre en lien avec la baisse des prix des produits alimentaires (-0,3% après +0,9% le mois précédent) et celle du logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles (-0,5% après +0,3% le mois précédent) ».  Contre une augmentation des « prix des loisirs et culture (+0,4% après +0,1% le mois précédent), des boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants (+1,0% après +0,6% le mois précédent) ainsi que ceux de l’enseignement (+0,7% après +0,2% le mois précédent) », indique l’INS.

Ici la diminution des prix des produits alimentaires se justifie selon l’INS par « celle des légumes (-2,5% après +0,5% le mois précédent), du sel, épices et sauces (-3,4% après +4,7% le mois précédent) et dans une moindre mesure des viandes (-0,1% après 0,2% le mois précédent). A l’opposé, la hausse des prix fruits (+3,5% après +1,8% le mois précédent), des poissons et fruits de mer (+3,3% après +1,8% le mois précédent), des huiles et graisses (+0,9% après une stabilité le mois précédent)ainsi que ceux des pains et céréales (+0,9% après +0,6% le mois précédent) s’est accentuée ».

Lire aussi : Cameroun : le taux d’inflation en hausse au premier trimestre 2020

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page