Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Consommation : la France et l’Espagne contrôlent 85,5% du marché du vin au Cameroun

Selon les statistiques du Trade Data Monitor, ce marché a pesé 56,8 milliards FCFA entre 2020 et 2022. Seul pays africain fournisseur de ces produits au leader de la Cemac, l’Afrique du Sud figure dans le Top 5.

Publiée vendredi 21 avril 2023 à 22:02:23Modifiée samedi 22 avril 2023 à 04:39:12Temps de lecture 6 minPar EcoMatin

La consommation des vins prend des proportions de plus en plus importantes au Cameroun au fil des ans, malgré le relèvement répété ces dernières années des droits d’accises. Il s’agit d’une taxe spéciale à laquelle sont assujettis les produits importés dits de luxe. En effet, les statistiques révélées par le Trade Data Monitor, organisme international de réputation, dont les données mensuelles couvrent plus de 99% du commerce mondial, les importations des vins par les opérateurs économiques du Cameroun ont coûté 56,8 milliards FCFA au cours de la période allant de 2020 à 2022.

Lire aussi : Vins et spiritueux: après la faillite de BVS, Sabc reprend la commercialisation de la gamme Pernod Ricard

Mieux, alors que le Cameroun n’avait importé des vins que pour 14,1 milliards FCFA en 2020, certainement à cause du ralentissement imposé aux activités d’import-export par le Covid-19, la bagatelle de 22,1 milliards FCFA de vins a été importée par le pays en 2022. Ce qui représente une augmentation de 56% de la valeur des importations sur cette période de 3 ans.

Cette vigueur des importations des vins peut avoir un lien avec les activités au Cameroun de la société Boissons, Vins et Spiritueux (BVS). En effet, grâce à un investissement de 12 milliards FCFA, cet embouteilleur et négociant des vins du groupe Castel a ouvert ses portes au Cameroun en 2017, à l’initiative du Français Guillaume Sara. Cette initiative entrepreneuriale a visiblement contribué à enraciner davantage les habitudes de consommation du vin sur le territoire national. « Je suis un habitué des vins. Mais, avec l’envahissement du marché par les produits frelatés, l’on ne savait plus où donner de la tête. L’arrivée de BVS, chez qui je me suis abonné, m’a enlevé la crainte de tomber sur du vin frelaté lors des achats. Chez BVS ou ses distributeurs agréés, on était sûr d’avoir des produits de bonne qualité », explique un ingénieur en informatique basé à Yaoundé, qui regrette la fermeture de cette entreprise tombée en faillite depuis la fin de l’année 2022.

Lire aussi : Vins et spiritueux: le groupe BVS dans le rouge après 6 ans d’activités au Cameroun

En plus d’avoir permis de dynamiser l’approvisionnement du marché local en vins de qualité, grâce à un partenariat avec le groupe français Castel, BVS a également permis aux vins français de conforter leur leadership sur le marché camerounais. En effet, selon les statistiques du Trade Data Monitor, les vignerons français ont exporté vers le Cameroun pour 40,5 milliards FCFA de vins entre 2020 et 2022, représentant 71,3% du marché local. Avec leurs collègues espagnols, qui ont quant à eux exporté vers le leader économique de la Cemac des vins pour 8,1 milliards FCFA au cours de la même période, soit 14,2% du marché, les producteurs français et espagnols contrôlent cumulativement 85,5% des parts du marché des vins au Cameroun.

L’on peut cependant remarquer qu’en dépit de sa 2ème place sur le marché, l’Espagne exporte cinq fois moins de vins que la France en direction du Cameroun. De même, les exportations de vins en provenance de l’Hexagone pour le Cameroun cumulent pratiquement neuf fois celles de la Belgique, le numéro 3 du marché.

Lire aussi : En 2021, le Cameroun a dépensé 48,3 milliards pour importer des vins et liqueurs

En effet, les chiffres du Trade Data Monitor révèlent que les commerçants camerounais ont importé des vins belges pour une valeur cumulée de 4,7 milliards FCFA entre 2020 et 2022, soit 8,2% du marché. Mais, au cours de la période sous revue, la meilleure progression en termes de captation des parts du marché revient à l’Italie, qui se positionne à la 4ème place sur le marché des vins au Cameroun.

L’offensive italienne

En effet, les exportations des vins de ce pays d’Europe vers le Cameroun ont plus que doublé entre 2020 et 2022. Elles sont passées de seulement 382,3 millions FCFA en 2020 à environ 900 millions FCFA au cours de l’année 2022, après 511,4 millions FCfa en 2021. Ce qui correspond à 3,1% du marché sur les 3 années. Mieux, pour la seule année 2022, les achats des vins italiens par les commerçants en activité au Cameroun ont progressé de 75,6% en glissement annuel. L’Italie fait ainsi mieux que l’Afrique du Sud, qui complète le Top 5 des principaux fournisseurs de vins au Cameroun, avec des ventes de 572,4 millions FCFA entre 2020 et 2022, pour environ 1% du marché. C’est que, bien que ses produits soient présents dans les caves du Cameroun depuis un certain nombre d’années, l’Afrique du Sud ne bénéficie pas encore de la même fougue promotionnelle que celle des vins italiens.

En effet, depuis l’arrivée de Filippo Scammacca del Murgo à la tête de l’ambassade d’Italie au Cameroun, ce dernier a lancé une offensive commerciale sur le marché local du vin. « Le Cameroun, dans ses presque 70 ans après l’indépendance, continue de ne boire presqu’un type de vin, considéré comme le seul en mesure de surmonter indemne les rigueurs du transport par bateau. C’est pour changer une situation anormale dans un pays qui a une grande foi dans le made in Italy, et qui a introduit les lieux communs de la gastronomie italienne (pâtes, pizza et expresso) dans son ADN, que nous avons lancé une campagne de promotion de vins italiens au Cameroun. Ensemble avec l’ICE, l’agence italienne du commerce extérieur, nous avons développé une stratégie à long terme sur la base de laquelle nous avons mis en place des initiatives spécifiques. Nous avons conclu une alliance avec des importateurs pour les aider à vendre le vin acheté et, avec eux, nous avons organisé des dégustations dans les villes les plus importantes, animées par le sommelier Alessandro Carrubba, venu exprès de Syracuse pour sensibiliser les distributeurs, les restaurants, les bars à vins et les hôtels », explique-t-il dans un message posté sur le compte Facebook de l’ambassade le 7 novembre 2022.

Ce post remonte d’ailleurs au lendemain du lancement, le 24 octobre 2022 à Yaoundé, de la 2ème édition des campagnes de promotion du vin italien au Cameroun. Cet évènement organisé dans les deux principales villes du pays, et qui réunit les consommateurs, importateurs et autres distributeurs de vins, est généralement ponctué de séances de dégustation de vins italiens avec des mets locaux. Benijour Tchiungwa, dégustateur international et expert camerounais en vins et whiskies a d’ailleurs commis un livre didactique à l’intention des camerounais amateurs de vins italiens. Il s’intitule : « Accords mets camerounais et vins italiens ». 

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner