Conjoncture
A la Une

Consommation : le vestimentaire responsable de l’inflation à Yaoundé et Douala

Dans les notes sur les prix publiées par l’INS pour les deux capitales du Cameroun, il ressort que les articles de vêtements et de chaussures sont une cause commune à l’augmentation des prix dans ces derniers.

Pour le mois de juillet 2020, les prix pratiqués dans la ville de Yaoundé restent dans une perspective stable, soit 1,8%, après 1,9% en juin 2020, comme l’indique l’Institut national de la statistique (INS) dans sa « note sur les prix à Yaoundé au mois de juillet 2020 ». Même si les prix restent stables, l’on enregistre une hausse du prix des articles de vêtements et de chaussures (+0,2% après +0,1% en juin). Ceci s’explique simplement par la hausse des prix des tissus d’habillement (+0,4 % après -0,2 %), des vêtements (+0,2 % après +0,1 %), et des chaussures diverses (+0,1 % après -0,1 %). A cela s’ajoute une hausse des prix des meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer (+0,1% après +0,3%). Du côté des produits alimentaires (-0,1% après +0,6%), l’INS note plutôt une baisse des prix suite au repli des prix des fruits ; des huiles et graisses ; du lait, fromage et œuf ; des poissons et fruits de mer et des viandes. A l’inverse, les prix du sucre, confiture, miel, chocolat et confiserie et des légumes rebondissent. Les prix du pain et des céréales quant à eux sont restés stables après avoir augmenté de 2,8% en juin.

Lire aussi : Indice des prix : l’inflation augmente dans les villes de Maroua et de Garoua

S’agissant de la ville de Douala, l’indice des prix progresse au mois de juillet de 0,1% pour se situer à 2,2%, après +2,1% au mois de juin. Une hausse causée par l’accroissement des prix des restaurants et hôtels (+0,5% après +0,1%), des articles d’habillement et chaussures (+0,4% en juin) et ceux des biens et services divers (+0,6% après +0,2% le mois précédent). Tout comme à Yaoundé, les prix des produits alimentaires ont baissé. Soit -0,1% après +0,3% en juin. Le schéma étant une baisse du prix des fruits ; des poissons et fruits de mer; des huiles et graisses ; du lait, fromage et œuf ainsi que des pains et céréales. En revanche, les prix des légumes, du sucre, confiture, miel, chocolat et confiserie ainsi que des viandes continuent d’augmenter.

Lire aussi : Les prix des denrées alimentaires en hausse dans les villes de Yaoundé et Douala

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page