A la UneConjoncture
A la Une

Coopération : la France octroie 201 milliards de FCFA au Cameroun à travers 4 instruments financiers

Les conventions de financement ont été signées le 04 février dernier à l’occasion de la visite du Directeur Général de l’AFD au Cameroun.

L’auditorium des services du Premier ministre, a servi de cadre, le 04 février dernier, à la signature de quatre conventions de financements entre le Cameroun et la France. Conventions qui s’inscrivent dans le cadre de la visite de Remy Rioux, le DG de l’Agence Française de Développement(AFD) au Cameroun. Il s’agit dans un premier temps de l’Accord-cadre Multi tranches sur la période 2022-2024, d’un montant de 150 millions d’euros, soit environ 98,4 milliards de FCFA, au titre du Prêt de Soutien Budgétaire (PSB), assorti de l’Accord d’octroi de crédit de la Tranche 2022, d’un montant de 70 millions d’euros, soit environ 45,92 milliards de FCFA. Il s’agit ensuite de la convention d’affectation du troisième C2D d’un montant de 66,5 millions d’euros, soit environ 43,624 milliards de FCFA, destiné au financement du Projet « Yaoundé Cœur de ville », et enfin de la convention d’affectation du Troisième C2D d’un montant de 90 millions d’euros, soit environ 59,04 milliards de FCFA, destiné au financement du Projet « Capitales Régionales des villes de Bamenda et Maroua-Phase des travaux ».    

Lire aussi : En 2 ans, le Cameroun a bénéficié du report des échéances de remboursements de sa dette sur la France à hauteur de 197 milliards                       

A travers le concours financier accordé par la France dans le cadre de l’Accord-cadre multi tranches au titre du Prêt de Soutien Budgétaire, le nouveau Programme Economique et Financier du Cameroun bénéficierait dès cette année 2022, d’un crédit de 45,92 milliards de FCFA. Ce soutien financier permettrait de stabiliser le cadrage budgétaire de l’exercice en cours.

Lire aussi : Production laitière : le Minepia va importer de nouvelles génisses en provenance de la France

Les ressources octroyées dans le cadre des conventions d’affectation du troisième C2D, sont consenties dans le cadre de l’exécution du Programme de modernisation des villes et en particulier de l’amélioration de la mobilité urbaine et l’assainissement. Ainsi, le Projet « Yaoundé Cœur de Ville », vise à améliorer substantiellement la mobilité dans les zones prioritaires de la cité capitale, parmi lesquelles, les carrefours Elig-Effa, Elig-Edzoa et Mvan. Il s’agira également de l’aménagement des espaces verts, la construction des voies piétonnes et la restructuration du réseau du transport urbain. Le projet « Capitales Régionales II » pour les villes de Maroua et Bamenda quant à lui, s’inscrit dans la continuité du projet « Capitales Régionales I », en cours d’exécution dans les villes de Garoua, Bertoua et Bafoussam. Il contribue à rendre davantage attrayantes les villes bénéficiaires.

Lire aussi : Développement rural : le Cameroun bénéficie de 131 millions de Fcfa de la part de la France

Signataire pour le compte de la partie camerounaise, le Ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire(Minepat), Alamine Ousmane Mey a relevé que ces importants concours financiers mis à la disposition du Cameroun par la France, vont certainement accélérer la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030. Pour le Minepat, ces engagements d’une envergure financière considérable, témoignent avec éloquence de la vitalité et de l’excellence des liens de coopération et d’amitié entre les deux pays.     

Lire aussi : Réforme du FCFA : selon un sondage, Paul Biya et ses pairs de la Cemac veulent écarter la France 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page