Conjoncture

Coopération : la SFI est prête à financer les projets dans le secteur privé

Dans un point de presse tenu vendredi 12 juillet au Hilton hôtel de Yaoundé, Sérgio Pimenta a tenu à rappeler les points marquants de sa visite de trois jours au Cameroun.

Suite aux nombreuses discussions  avec les autorités camerounaises, le secteur privé et les partenaires au développement, le  Vice-président de la Société financière internationale (SFI) pour le Moyen-Orient et l’Afrique Sérgio Pimenta s’est rendu compte à la fin de sa visite le 12 juillet 2019 des autres opportunités que la SFI peut apporter au Cameroun. Notamment, le soutien aux PME/PMI qui sont moteur de l’économie sous de nombreux aspects particulièrement : la création d’emplois pour les jeunes et les femmes. L’entreprenariat féminin va de ce fait bénéficier de l’assistance technique et financière de cette institution. Travailler également sur le secteur agricole et alimentaire et voir quelles sont les opportunités pouvant lever les contraintes qui peuvent exister au niveau des chaines de valeur et amener plus d’investissements à la fois étrangers mais également d’entreprises camerounaises pour augmenter l’impact positif que le secteur agricole peut apporter au pays.

D’autre part, la visite de Sérgio Pimenta consistait également à voir comment soutenir davantage le Cameroun,ceci à travers une nouvelle stratégie pratiquée en Afrique subsaharienne qui consiste à identifier les grands défis  de développement et de voir comment elle  pourrait mettre en place des solutions avec le secteur privé pour adresser ces défis au développement.  «  C’est une stratégie que nous avons mis en place au Cameroun l’an dernier, lorsque nous avons financé le barrage hydroélectrique de Natchigal qui est un grand projet hydroélectrique et qui, une fois mis en œuvre va augmenter la production de l’énergie au Cameroun de 30 %, et nous voulons aller au-delà. » a affirmé Sérgio Pimenta.

Le portefeuille actif de la SFI au Cameroun s’élève à 228 millions de dollars (132,6 milliards de FCFA) d’investissement. Ainsi, la SFI sera-t-elle davantage présente au Cameroun ou elle a deux principales missions à savoir la réduction de l’extrême pauvreté et la croissance partagée. La société financière internationale, qui est une filiale du groupe de la Banque mondiale chargée du secteur privé dans les projets de développement au Cameroun, a été créé pour le développement et le soutien des entreprises du secteur privé. « Il est important d’avoir une diversification de l’économie et d’aider à développer les Pme. Car ce sont des entreprises qui peuvent créer de l’emploi, contribuer à la croissance du pays », a indiqué  Sérgio Pimenta.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!