Chargement des breaking news...
Conjoncture

Coopération: le Cameroun participe pour la première fois au sommet des Brics

Le pays sera représenté au 15e sommet des Brics qui se tiendra en Afrique du Sud du 22 au 24 août prochain, par le Premier ministre chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute.

Publiée lundi 21 août 2023 à 21:50:06Modifiée mardi 22 août 2023 à 11:26:53Temps de lecture 5 minPar Cindy MBALA BETINE

Joseph Dion Ngute, Premier ministre du Cameroun

Du 22 au 24 août 2023, la capitale sud-africaine Johannesburg accueillera les travaux du 15e sommet du bloc diplomatique des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Ceux-ci, placés sur le thème ‘‘Brics et l’Afrique’’ verront la participation des dirigeants de 67 pays qui ont été invités pour assister à l’ouverture et à certains événements. La délégation qui les accueille est constituée des présidents chinois Xi Jinping, brésilien Luis Inacio Lula da Silva, sud-africain Cyril Ramaphosa, du Premier ministre indien Narendra Modi, et le ministre des Affaires étrangères russe, Sergeï Lavrov représentant de Vladimir Poutine qui participera par visioconférence.

Parmi les convives invités figure le Cameroun. Le président Paul Biya y sera représenté par le Premier ministre Chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, qu’accompagne le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, le Secrétaire général des services du premier ministère entre autres. Pour une première participation à ce sommet, l’on pourrait supputer en disant que le pays en fera usage pour présenter un plaidoyer articulé d’une part sur les opportunités d’investissement en terre camerounaise. D’autre part, il pourrait s’axer sur le renforcement de la coopération entre le pays et ce bloc diplomatique qui souhaite proposer une alternative financière à l’hégémonie des institutions de Bretton Woods (Banque mondiale et Fonds monétaire international).

Lire aussi : Développement: les Brics s’engagent dans six projets d’envergure en RCA

De bonnes relations commerciales

Ce qu’il faut dire à la suite est que, pris au cas par cas, le Cameroun entretient de bonnes relations bilatérales multiformes et diversifiés avec chaque pays membre du Brics. Tenez par exemple sur le plan commercial, en consultant la ‘‘Note sur le commerce extérieure du Cameroun au cours de l’année 2021’’ réalisée par l’Institut national de la statistique l’on observe que les pays de ce bloc diplomatique se positionne tant sur le segment des exportations que sur celui des importations. Sur ce dernier point la Chine se positionne comme 1er fournisseur du Cameroun avec 17% de parts de marché des importations, d’une valeur de 659,1 milliards de Fcfa pour 990 400 tonnes de marchandise importées. L’Inde occupe le 3e rang avec 7,2% des parts de marché, pour 588 700 tonnes de marchandise importées d’une valeur de 280,2 milliards de Fcfa. En 4e position la Russie avec 1 054 800 tonnes de marchandise d’une valeur de 263,8 milliards de Fcfa, pour 6,8% de parts de marché. L’Afrique du Sud quant-à-elle se positionne au 4e rang des pays fournisseurs africains avec 39 800 tonnes de marchandise d’une valeur de 39,2 milliards de Fcfa.

Du côté des exportations, la Chine occupe aussi la première place des pays destinataires des produits camerounais. Ce avec 25,8% de parts de marché pour 2,700 millions de tonnes de marchandise exportées pour une valeur de 618,4 milliards de Fcfa. En 3e place du classement réalisé par l’INS figure l’Inde avec 9,6% de parts de marché pour 981 700 tonnes de marchandise achetées d’un coût total de 230,9 milliards de Fcfa.

Lire aussi : Afrique centrale : les BRICS veulent faire de Bangui leur capitale

Sujets à l’ordre du jour

Il faut dire que c’est un agenda chargé qui attendent les Brics et les pays conviés à ce 15e sommet. Parmi les sujets à l’ordre du jour figure la demande d’adhésion de 23 pays – dont l’Arabie saoudite, l’Indonésie, l’Iran, l’Argentine, l’Ethiopie, le Sénégal, l’Algérie et l’Egypte – qui souhaitent rejoindre le club. A côté de cela on note la « dédollarisation » (définit comme un processus de substitution du dollar américain comme monnaie utilisée pour le commerce du pétrole et/ou d’autres matières premières, l’achat de dollars américains pour les réserves de change, les accords commerciaux bilatéraux et les actifs libellés en dollars) des relations mondiales.

Lire aussi : Diplomatie : les défis de Bruno Foucher, le nouvel ambassadeur français en RCA

Rappelons que les Brics qui représentent 42% de la population mondiale (3,2 milliards de personnes) et environ 25 % du PIB mondial. De plus cette rencontre des Brics intervient quelques semaines après la tenue du 2e sommet Russie-Afrique qui avait pour objectif de booster les relations entre le pays de Vladimir Poutine et le continent.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner