A la UneConjoncture

Coopération : le Vice-président de la Société financière internationale pour le Moyen-Orient et l’Afrique est au Cameroun

Du 10 au 12 juillet, Sérgio Pimenta rencontrera les autorités du pays, une représentation du secteur privé et des partenaires au développement. Il effectuera également des descentes de terrain auprès des clients effectifs ou prospectifs de la SFI.

Le Franco-portugais Sérgio Pimenta, Vice-président de la Société financière internationale (SFI)  pour le Moyen-Orient et l’Afrique, entame dès ce mercredi 10 juillet une visite de trois jours au Cameroun. Il arrive au Cameroun au moment où le pays se prépare à lancer les travaux de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal. Cette infrastructure énergétique, qui pourra produire jusqu’à 420 MW d’électricité après sa mise en service prévue en 2023, permettra d’augmenter de 30 % les capacités installées dans le pays. C’est d’ailleurs le projet le plus important dans lequel est impliquée la SFI dans le pays. La SFI détient 20 % des actifs dans ce projet, aux côtés de l’État camerounais (15 %), de l’électricien français EDF (40 %), ou encore des véhicules d’investissements internationaux tels qu’Africa50 (15 %) et Stoa Infra Energy (10 %). Son séjour sera marqué par des entretiens avec les autorités camerounaises, le patronat et des partenaires au développement.  Même si cela n’a pas clairement été exprimé, la deuxième personnalité de la SFI vient également dans l’éventualité d’élargir le portefeuille actif de la SFI au Cameroun. Lequel s’élève à 228 millions de dollars d’investissements.

SFI, une organisation sœur de la Banque mondiale et un membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution internationale de développement dédiée au secteur privé dans les marchés émergents. Travaillant avec plus de 2 000 entreprises dans le monde, elle utilise son capital, son expertise et son influence pour créer des marchés et des opportunités dans les régions les plus difficiles du monde. Au cours de l’exercice fiscal 2018, la SFI  fourni plus de 23 milliards de dollars en financements à long terme pour les pays en développement, tirant parti du pouvoir du secteur privé pour éliminer l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée.  Elle  fournit également des services de conseil pour soutenir les efforts du gouvernement en vue de l’amélioration de l’environnement des affaires attractif.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!