A la UneCoronavirus

Coronavirus : comment les populations de Yaoundé se protègent

Entre port du cache nez, utilisation du gel hydro-alcoolique et confinement volontaire, les habitants de la capitale camerounaise mettent tout en œuvre pour ne pas être infectés.

Avec les mesures gouvernementales édictées le 17 mars, couplées aux règles d’hygiènes prescrites par l’Organisation mondiale de la santé (OMS),  les populations  de la ville de Yaoundé vivent désormais sous conditions. Chacun à son niveau essaye donc de mettre en application les règles et les mesures de restriction, parmi lesquelles figure le lavage des mains avec de l’eau coulante et du savon, l’utilisation des gels hydro-alcooliques, le respect de la limite de distanciation sociale d’un mètre et bien d’autres.

Larissa, résidant au quartier Simbock confie : « moi avant de sortir de chez moi, je porte un cache-nez. Lorsque je vais au marché pour faire mes courses, je n’entre pas à l’intérieur de celui-ci, je fais mes achats à l’extérieur, parce que je ne veux pas avoir à me frotter aux autres on ne sait pas qui est infecté ou pas ».

Tout comme Larissa, Audrey indique que chez elle, tout le monde se lave les mains de manière régulière, tout en utilisant le désinfectant. « Pour les membres de ma famille qui viennent nous rendre visite, on leur propose de se désinfecter les mains », précise-t-elle.

Le fait d’ignorer qui est infecté ou pas pousse donc les populations de la ville de Yaoundé à mettre tout en œuvre pour se protéger. Le confinement est aussi devenu un moyen préventif pour lutter contre la propagation du Coronavirus. Prescrit par le ministre de la Santé publique, c’est aussi le cas sur les réseaux sociaux, où les utilisateurs insistent sur ce message : « restez chez vous et respecter les règles d’hygiènes pour lutter contre la pandémie».

Toujours dans cette lutte, certains ont recourt aux multiples solutions miracles qui soigneraient la pandémie tel que les boissons chaudes, les compositions constitués d’ail, de citron, miel, etc.  « Pour me prémunir du Coronavirus je bois de l’eau chaude. J’ai lu sur Facebook qu’il faut boire de l’eau chaude », affirme une habitante de la ville aux sept collines. Tous les moyens semblent en tout cas bons pour se protéger contre la pandémie de l’heure.

Le plus récent

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer