A la UneCoronavirus

Coronavirus : le Minsanté en colère contre la facturation de la prise en charge

Dr Manaouda Malachie rappelle à l’ordre les personnels de santé qui facturent les services liés à la prise en charge des patients de Covid-19 dans les formations sanitaires du Cameroun.

C’est dans une lettre circulaire signée le 16 avril 2020, que le ministre de la Santé publique (Minsanté) a voulu faire savoir à certains de ses collaborateurs son courroux. Dr Manaouda Malachie a en effet écrit aux délégués régionaux de la Santé publique, aux responsables des formations sanitaires et à ceux des laboratoires agréés pour le diagnostic du Covid-19 pour les rappeler à l’ordre en ce qui concerne la prise en charge des Camerounais atteints de cette maladie.

Après avoir constaté « des manœuvres peu recommandables dans la gestion de la pandémie du Covid-19 notamment en matière de diagnostic et de prise en charge », le ministre de la Santé publique souligne que ces manœuvres sont, entre autres la facturation systématique des services tels que les tests de confirmation, les hospitalisations, l’administration des différents produits médicaux ou encore le recours systématique à certains examens médicaux.

Et Dr Manaouda Malachie d’instruire aux responsables des différentes structures concernées de « toutes les dispositions utiles pour que tous les services liés à la prise en charge du Covid-19, sans exception, soient offerts aux patients sans aucune contrepartie financière ». L’injonction, précise le Minsanté, devra être répercutée dans toutes les unités au sein des formations sanitaires visées, afin que le principe de gratuité soit respecté.

Les responsables à qui le ministre de la Santé publique remonte ainsi les bretelles sont par ailleurs invités à lui faire parvenir un aperçu de leurs besoins en matière de prise en charge des patients du Covid-19 sous 48 heures, c’est-à-dire au plus tard le 17 avril.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page