A la UneConjoncture

Coronavirus: le premier malade camerounais est connu

Pavel Daryl Sem Kenou, ressortissant camerounais de 21 ans, est interné à l’hôpital de Jengzhou après un séjour à Wuha, épicentre où il a contracté l’épidémie.

La contamination du jeune Pavel Daryl Sem Kenou a été confirmée par les autorités chinoises le 2 février 2020. Le ressortissant camerounais de 21 ans inscrit à l’université de Yantsé a attrapé le Coronavirus en Chine, après un séjour à Wuhan, épicentre de l’épidémie qui sévit depuis le 31 décembre 2019. Ce dernier a été interné dans un hôpital de Jengzhou. D’après le rapport rendu public par les autorités chinoises, c’est le 19 janvier 2020 que Pavel a commencé à montrer les signes d’infection. Son hospitalisation a eu lieu le 28 janvier 2020, plus d’une semaine après sa contamination.

Le communiqué de l’université de Yantsé assure que le jeune homme répond bien au traitement. Certains pays ayant des ressortissants à Wuhan ont entamé des opérations de rapatriement de leurs compatriotes. Cependant, au Cameroun, aucune initiative n’est encore à l’ordre du jour. Il convient de rappeler que le 29 janvier 2020, 300 étudiants camerounaisvivant à Wuhan ont écrit au président de la République, Paul Biya. Se disant abandonnés par l’ambassade du Cameroun dans l’Empire du Milieu, ils imploraient l’aide du chef de l’Etat.

L’opération de communication du gouvernement camerounais est en marche depuis le 31 janvier 2020. Elle visait à apporter des réponses à ce cri de détresse. De Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique (Minsanté), l’on apprendra que s’agissant de la sécurité sanitaire de la communauté camerounaise résidant en Chine, dont la majorité est estudiantine, « l’Ambassade du Cameroun en Chine suit la situation de façon étroite ». Aussi, « nous sommes en contact avec le ministère des Relations extérieures, [qui] est en contact également avec notre ambassade en Chine. Il ne se passe pas un seul jour où on ne nous met en alerte par rapport à cela. Nous faisons le maximum pour que chaque Camerounais, où qu’il se trouve soit en sécurité », a réagi le ministre de la Santé publique.

Selon le bilan officiel, 14 000 personnes ont déjà été contaminées par l’épidémie en Chine dont plus de 30 décès au 2 février 2020.

Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!