A la UneCoronavirus

Coronavirus : port du masque obligatoire dès lundi 13 avril au Cameroun

Outre cette mesures, six autres ont été prises par le gouvernement pour renforcer le plan de riposte contre la propagation de la maladie à coronavirus dans le pays.

Il ressort de la vidéo conférence du comité interministériel chargé de suivre et d’évaluer la mise en œuvre de la stratégie gouvernementale de riposte contre la pandémie du Covid-19 au Cameroun, qui a eu lieu le 9 avril, que l’Etat a décidé d’ajouter 7 nouvelles mesures aux 13 autres édictées le 17 mars 2020.

Il s’agit de :

1-la généralisation du port du masque à compter du lundi 13 avril 2020, dans tous les espaces ouverts au public. Le ministre de l’Industrie a été instruit de publier les normes et spécifications techniques en vue d’une production massive et locale desdits masques ;

2-la production locale des médicaments, des tests de dépistage, des masques de protection et des gels hydro-alcooliques par les institutions nationales compétentes, sous la responsabilité du ministre de la Recherche scientifique en relation avec le ministre de la Santé publique ;

3-la mise sur pied des centres spécialisés de traitement de patients de Covid-19 dans tous les chefs-lieux de régions, suivant le modèle des hôpitaux de campagne pour accueillir les malades en cas de pic de l’épidémie et permettre aux hôpitaux de fonctionner normalement ;

4-l’intensifiation de la campagne de dépistage du Covid-19 avec la collaboration du Centre Pasteur et de ses démembrements, ainsi que des autres institutions sanitaires appropriées. L’accent sera mis sur les foyers de contamination déjà identifiés ;

5-l’intensification de la campagne de sensibilisation en zones urbaines et rurales, aussi bien dans les deux langues officielles que dans les langues locales à travers, des voies complémentaires de communication à définir par le ministre de la Communication avec l’appui des autorités administratives, municipales, traditionnelles et religieuses ;

6-la poursuite des activités essentielles à l’économie, dans le strict respect des directives du 17 mars 2020 et des gestes barrières recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ;

7-la sanction systématique de tout contrevenant aux mesures de restriction en vigueur et de confinement imposé aux personnes à risque ;

Cette réunion virtuelle du comité interministériel avait pour dans l’objectif de faire le point sur les mesures déjà prises et dégager des perspectives.

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer