A la UneContentieux judiciaires
A la Une

Cour suprême : L’honorabilité de Gervais Mendo Ze rétablie

L'audience de l'ex-DG de la Crtv qui s'est tenu le 29 juin visait à examiner le recours introduit par ce dernier avant son décès. C'est au terme de celui ci qu'il a été décidé l'exonération de ses peines privatives

Le procès de Gervais Mendo ze s’est poursuivi en dépit de sa disparition. La Cour suprême a tenu une audience en date du 29 juin de l’année en cours. L’audience a consisté en l’examen du recours introduit par l’ex-directeur général de la Crtv. Au terme du procès, il est décidé de l’exonération peines privatives de liberté dont Gervais Mendo ze a été l’objet.

Le requérant a, de son vivant, été condamné à 20 ans d’emprisonnement, dans une affaire relative à la gestion de la redevance audio-visuelle. Sa première audience a eu lieu le 08 novembre 2015. Gervais Mendo Ze a comparu avec 15 autres accusés. Dans l’intervalle, son coaccusé, Dieudonné Epo, a bénéficié de l’arrêt des poursuites. Le 19 mars 2019, le ciel s’assombrit pour le célèbre auteur de la chanson Assimba. Il est reconnu coupable d’infractions de détournement de biens publics et coaction de près de 33 milliards Fcfa. A cet effet, il est condamné à 20 ans d’emprisonnement.  Ses coaccusés, Polycarpe Abah Abah, Jean Marie Akono Ze, et Jean Paul Amang à Bitegni écopent de 18 ans d’emprisonnement. L’Etat du Cameroun réclame  la somme de 17 milliards Fcfa, au titre du préjudice subi, non sans compter les dépens, de l’ordre de  909 millions 671 mille 038 Fcfa.

L’arrêt du Tribunal criminel spécial est contesté par l’accusé. Ainsi,  Gervais Mendo Ze va se pourvoir en cassation auprès de la Cour suprême. Le recours n’est pas examiné de sitôt. La juridiction ne rendra son verdict qu’après le décès du mis en cause, des suites de maladie à l’hôpital général de Yaoundé. Mais avant, des rumeurs au sujet de la grâce présidentielle accordée à Gervais Mendo ze aura fait des vagues.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page