Politiques Publiques

Couverture santé universelle : Pas avant juin 2021

Initialement annoncé pour le premier trimestre, le lancement de la couverture santé universelles est à juin au plus tôt.

C’est une information qui peut doucher l’enthousiasme de plus d’un Camerounais : le lancement de la couverture santé universelle (CSU), initialement annoncé pour le premier trimestre 2021 « pourra connaître  » un petit retard », selon le ministre de la Santé publique, Malachie Manaouda. Ce lancement est maintenant projeté vers la fin de premier semestre. « J’ai d’abord parlé du premier semestre 2021, nous aurions voulu qu’on ait déjà institué la loi sur la couverture santé universelle. Ce projet de loi a été élaboré par le gouvernement, et nous pensons que lors des prochaines sessions parlementaires,  le président de la République pourra transmettre cela au parlement », explique-t-il.  

Lire aussi : Couverture santé universelle : lancement de la première phase dès 2021

En réalité, précise le ministre, «nous n’avons pas attendus l’aboutissement de cette procédure pour avancer. Je venais de visiter les datas center qui sont un élément essentiel dans la mise en place du dispositif. Que ce soit à Yaoundé où à Douala nous sommes déjà à 50% des travaux de construction, dans l’espoir que d’ici un ou deux mois que ces travaux soient nettement achevés. Le matériel d’enrôlement des datas center a été commandé et devrait normalement arriver au Cameroun mi-janvier. Tout est presque prêt, nous attendons seulement l’aboutissement de la loi », ajouté Malachie Manaouda.  

Notons qu’un logiciel CSU est en cours de création. Il a été présenté le 17 décembre 2020. Ce logiciel regroupe l’ensemble des fonctionnalités qui pourront permettre la mise en œuvre de la CSU. Il comporte 23 modules dont celui de « l’enrôlement » qui permettrait l’identification de tous les bénéficiaires de la CSU (base de données). Il sera présenté au parlement lors de la session parlementaire de mars.  

Lire aussi : Protection sociale comment couvrir le gap financier de Couverture santé universelle

Il a été recommandé à Sucam, l’entreprise en charge de l’implémentation de la CSU : l’obligation d’inscrire les groupes sanguins sur les cartes CSU, la nécessité d’y inscrire les catégories (refugiés, indigents…), l’annulation des frais de délivrance de la carte CSU, etc.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page