A la UneConjoncture

Covid-19 : le Cameroun va perdre 300 milliards de F de recettes pétrolières en 2020

Une loi de finances rectificative est en préparation

C’est une vérité de Lapalisse ; la crise sanitaire que traverse actuellement le Cameroun ne sera pas sans impact sur la trésorerie de l’Etat. Dans une interview accordée à Cameroon Tribune, le directeur général des impôts indiquait déjà que le trésor public devait être amputé de 114 milliards de FCFA du fait des mesures gouvernementales d’assouplissement en direction des entreprises et des ménages. Un manque à gagner observable dans les recettes fiscales (92 milliards) et douanières (22milliards).

>>Lire aussi- Budget 2020 : une loi de Finances rectificative en étude

La commission économique des nations unies pour l’Afrique(CEA) projette quant à elle une chute de 3,1% du PIB du Cameroun alors que l’union africaine craint une perte de 20 à 30% des recettes fiscales et douanières.  A cela vient s’ajouter la chute drastique des prix du pétrole sur le marché international qui vient mettre en déroute les prévisions budgétaires du pays pour l’exercice 2020. «Si je prends le cas du pétrole, nous avons fait notre loi de finances 2020 sur une hypothèse d’un baril à 54,4 dollars. Là nous sommes à moins de 30 dollars. Vous comprenez que la conséquence est immédiate » affirmait déjà le Ministre des finances Louis Paul Motaze au cours de la 3e session extraordinaire du comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac tenue le 28 mars 2020 à Brazzaville. En effet, dans la loi des finances 2020, les recettes pétrolières pour le compte de cet exercice étaient de 443 milliards de F CFA.

>>Lire aussi-Recettes budgétaires : la menace qui vient du secteur tertiaire

 Dans son édition du 01er juin 2020, le journal « L’œil du Sahel » dévoile que le manque à gagner pourrait être de l’ordre de 70% de ces prévisions. En effet, le journal a pu obtenir l’information d’une source officielle au sein de la Société nationale des hydrocarbures(Snh), l’entreprise qui gère les intérêts de l’Etat dans le secteur pétrolier et gazier. « En prévision du collectif budgétaire (loi de Finances rectificative) en gestation, la SNH a d’ores et déjà informé le gouvernement de ce qu’au regard de la conjoncture actuelle, elle ne pourra transférer au trésor public que 30% des recettes initiales contenu dans la loi de Finances 2020 » peut-on lire dans les colonnes du journal de Guibaï Gatama. En faisant le calcul, les pertes enregistrées ici devraientt être de plus de 310 milliards de F CFA.

Des prévisions plutôt tristes qui vont sans-doute conduire à un collectif budgétaire. Le budget modifié qui, de sources sûres, est déjà en préparation devrait affecter les principales composantes des recettes et des dépenses, consacrer le changement des priorités budgétaires avec une réallocation des ressources publiques entre les départements ministériels et les programmes. 

>>Lire aussi- La SNH veut évaluer le potentiel du champ pétrolifère de Coco Marine en zone balnéaire

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer