Business et Entreprises
A la Une

Covid-19 : le Gicam revendique un plan de relance économique

Comme en avril 2020, le Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) a rendu public sa deuxième enquête sur l’impact du Covid-19 sur les entreprises au Cameroun. Un travail fait sur 258 entreprises de diverses tailles, regroupées au sein de 11 secteurs d’activités pendant la période du 15 avril au 22 juin 2020.

Comparativement à la première enquête, Célestin Tawamba, le président du Gicam juge la situation «inédite, catastrophique et désespérée» pour le secteur privé camerounais. Il ressort de l’enquête rendue publique, ce 23 juillet 2020 à Douala, que 97% des entreprises enquêtées sont négativement impactées par la crise pandémique actuelle. Les 5 branches qui subissent de plein fouet le phénomène sanitaire Covid-19 ont été identifiées et classées par ordre décroissant dans le rapport d’enquête: 88,9% d’impact négatif pour les entreprises du secteur de l’hébergement et la restauration, 80% pour le secteur de l’industrie, 75% d’impact négatif dans le secteur des assurances, 70% pour la branche informatique et télécommunications, et 67% pour les activités de transport et Cdm.

Lire aussi : Covid-19 : le Gicam insatisfait des mesures d’assouplissement du gouvernement

Pour André Siaka, le secteur des bâtiments et travaux publics devait logiquement figurer parmi les activités les plus sinistrées. L’impact négatif sur les activités des entreprises privées se répercutent indubitablement sur leur chiffre d’affaires. L’enquête estime les prévisions de pertes en chiffre d’affaires fin 2020 à 3150 milliards de FCFA, équivalant à une perte d’impôts de 520 milliards de FCFA, soit 30% de baisse par rapport à l’année 2019 au terme de laquelle l’Etat aura bouclé cet exercice avec une baisse d’impôts de – 51 milliards de FCFA, consécutive à l’incapacité fiscale des entreprises. Et 310 milliards de FCFA de pertes en chiffre d’affaires. De fil à aiguille, les emplois n’ont pas supporté le choc Covid-19. Environ 54.000 employés ont été placés en chômage technique et près de 14.000 ont malheureusement été licenciés depuis le début de la pandémie.

Lire aussi : Le Gicam propose de geler les remboursements des crédits bancaires

46% des entreprises sondées ont en effet opté pour la rotation du personnel (70.000 emplois), et 26,2% ont choisi le système du télétravail (17,8% des effectifs). 58%. C’est le taux de rallongement des délais de paiement clients par les entreprises impactées (33 jours en moyenne chez 58,3% des entreprises), et fournisseurs (+ 24 jours en moyenne chez 43,6% des entreprises). Toujours dans le cadre des échanges interentreprises, il ressort de l’enquête que 64% des entreprises connaissent une nette baisse dans leurs approvisionnements en produits et services locaux : «il faut s’inquiéter de l’avenir des entreprises. Il convient de souligner que, si avant le Covid-19, la prise de mesures de relance économique était déjà incontournable, cette crise lui confère un caractère d’urgence», a indiqué Célestin Tawamba. L’urgence d’après le Président du Gicam, repose sur la mise en place d’un «plan de relance économique» au profit des entreprises du secteur privé.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page