Banques et FinanceBanques et Finances
A la Une

Covid-19 : Paul Biya autorise un emprunt de 57 milliards auprès de la BAD

Cet argent est une partie du financement nécessaire à la mise sur pied de la stratégie de riposte du Cameroun face à la covid-19.

Le président de la République a signé, le 25 août dernier un décret portant ratification d’un accord de prêt d’un montant de 57,7 milliards de FCFA entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Etat du Cameroun. Ce décret fait suite à la signature, le 20 juillet dernier dudit accord par le ministre en charge de l’Économie, Alamine Ousmane Mey. D’après l’institution financière, ce prêt accordé au Programme d’appui budgétaire Covid-19 en cas de crise (Pabrc) du pays, s’inscrit dans le cadre du mécanisme de réponse rapide Covid-19 de la BAD, principal canal de l’institution  pour protéger les pays africains des impacts économiques et sanitaire de la crise. Il vient s’ajouter au financement de 6,3 milliards de FCFA que l’institution, à travers le guichet du Fonds Africain de Développement (FAD), a accordé, en juin dernier, à l’ensemble des pays de la Cemac, dont le Cameroun, afin de lutter efficacement contre les effets de la crise pandémique.

Lire aussi : Coronavirus : la BAD prévoit une croissance négative de -6,1% au Cameroun en 2020

Pour le Cameroun, ce fonds servira à réaliser la stratégie nationale de riposte face au Covid-19 et de la résilience économique. La BAD fait en effet partie des bailleurs de fonds  de cette stratégie présentée au mois de juillet dernier par le ministre de l’économie. 

Selon la Banque, cet argent servira également à soutenir les PME clés dans les secteurs de l’agro-industrie, de la santé et de l’éducation. « Les femmes jouent un rôle clé dans la lutte la propagation de la covid-19 en tant qu’épouses, mères, soignantes et personnes ressources communautaires. Les actions de protection sociale et de résilience économique dans le cadre de ce soutien viseront particulièrement les femmes, ainsi que les ménages  et les entreprises dirigées par elles », a déclaré Solommane Kone, Directeur général par intérim de la BAD.

Lire aussi : Perspectives économiques : le Cameroun vu par la BAD

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page