Conjoncture
A la Une

Crise alimentaire : l’Union Européenne va débloquer 393 milliards de Fcfa en direction des pays ACP

Cette réponse financière de l’Union européenne, fait suite au déclenchement du conflit russo-ukrainien qui a exacerbé la crise alimentaire mondiale. Par ailleurs, il est prévu que cette allocation financière soit répartie entre l’aide humanitaire (98,3 milliards de fcfa) ; l’appui à la production durable et à la résilience des systèmes alimentaires (229,5 milliards) et l’appui sur le plan macroéconomique (65,595 milliards).

Le conflit russo-ukrainien a entraîné plusieurs répercussions à l’échelle mondiale. Parmi celles-ci figurent la crise alimentaire. Une situation qui est attiré près de 193 millions de personnes dans 53 pays en situation d’insécurité alimentaire aiguë. Face à cette problématique qui devient de plus en plus pressante, la Commission européenne a adopté le 21 juin 2022, une proposition visant à mobiliser la somme de 600 millions d’euros, soit plus de 393 milliards de Fcfa, en faveur des pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP). L’annonce de cet appui financier a été faite à Bruxelles, lors du lancement de l’édition 2022, des journées européennes de développement que l’annonce a été faite.  

Lire aussi : L’UE et les pays de l’Oeacp signent un nouvel accord de partenariat

Selon l’Union européenne (UE), cet appui financier provient des réserves du Fonds européen de développement (fonds désengagés des 10e et 11e FED, qui seraient restitués aux États membres de l’UE) et divisera en trois parts. 150 millions d’euros (98,393 milliards de Fcfa) destinée à l’aide humanitaire, 350 millions d’euros (229,5 milliards)  pour l’appui à la production durable et à la résilience des systèmes alimentaires, et 100 millions d’euros (65,595 milliards) affectés à l’appui sur le plan macroéconomique.

Lire aussi : Coopération : l’accord de Samoa liera bientôt les pays membres de l’Oeacp et l’UE

Ce nouvel accompagnement de l’UE en faveur des pays ACP dont le Cameroun fait partie intégrante vise à « contribuer à la réponse apportée par l’UE à l’échelle mondiale en matière de sécurité alimentaire pour faire face à la crise alimentaire, vient s’ajouter à l’aide humanitaire déjà mobilisée dans le monde entier ainsi qu’aux fonds alloués au titre de l’IVCDCI – Europe dans le monde à des projets dans les domaines de l’agriculture durable, de la nutrition de base, de l’eau et de l’assainissement, ainsi que de la protection sociale », rapporte le communiqué rendu public à cet effet.

Lire aussi : Mangue, papaye, tomate, aubergine… : ces produits que le Cameroun n’exportera plus vers l’UE

Si le conseil confirme cette proposition émise par la Commission européenne, ce nouvel soutient de l’UE, viendra rejoindre un large éventail de mesures déjà mis en œuvre depuis le déclenchement de cette crise.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page