Chargement des breaking news...
Echos des régions

Dans le département de la Kadey, le taux d’exécution du BIP 2022 est de 2,8%(Minepat)

Selon la délégation départementale du ministère de l’Economie, du plan et de l’aménagement du territoire, l’arrivée tardive des cartons de crédit est la principale cause de ce mauvais résultat.

Publiée lundi 20 juin 2022 à 14:56:14Modifiée vendredi 3 mai 2024 à 10:41:25Temps de lecture 2 minPar EcoMatin

Un marché public abandonné à l’Est

Le niveau d’exécution des projets inscrits au budget d’investissement public (Bip) pour l’exercice 2022 dans le département de la Kadey à l’Est laisse planer le doute quant-au développement de ce département. Il s’agit des projets de construction des salles de classe, construction des forages, achat des tables bancs, installation des lampadaires solaires, équipement des centres de santé en équipement médical, construction des centres de santé et l’entretien des routes communales.

Rendu à la fin du premier semestre de l’année 2022, le taux d’exécution physique des projets Bip de ce département se situé à 2,80%. « C’est un taux jamais connu à mi-parcours dans notre département », se lamente un élu local.

Pour 2022 et selon les statistiques de la délégation départementale du ministère de l’Economie, du plan et de l’aménagement du territoire (Minepat), pour l’exercice 2022, 148 projets ont été affectés dans ce département pour un montant total de plus de 2 milliards de FCFA. Parmi les 148 projets, 141 sont des projets transférés aux communes dans le cadre de la décentralisation pour plus de 2 milliards de FCFA. Aux origines de ce retard, la délégation départementale du Minepat brandit l’arrivée tardive des cartons d’engagement. « les lettres commandes qui dépendent des cartons de crédit ne pouvaient pas être signées », précise notre source en regrettant le fait que sur les 2,80% de taux de réalisation dans tout le département, les communes seules ont un taux de 2,58%, grâce à la commune de Nguélebog qui a pris le risque de signer les lettres commandes sans les cartons de crédit ».D’autres problèmes recensés et qui bloquent l’exécution du Bip dans la Kadey sont l’enclavement, le paiement tardif des factures des prestataires et l’absence des entreprises ayant des capacités techniques et financières. Notons que pour l’exercice 2021 le taux d’exécution physique du Bip était de 80%.

Martin Foula 

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner