A la UneConjoncture

Déjà plus de 167,56 milliards reversés au budget de l’Etat par la SNH

Cette contribution de la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH) pour les quatre premiers de l’exercice 2019 est en augmentation de 28,51% par rapport à la même période de l’année précédente.

Cela est donc sans équivoque, la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH) reste l’un des plus grands contributeurs au budget de l’Etat du Cameroun. Seulement pour les quatre premiers mois de l’exercice 2019, les ventes de cette société lui ont déjà permis de reverser dans les comptes de l’Etat, une somme de plus de 167,56 milliards de FCFA. Une contribution, explique-t-on, en augmentation de 28,51%, en comparaison à la même période en 2018. Ce n’est pas tout, cette société qui gère également les fonds issus du droit de transit du pipeline Tchad-Cameroun a reversé un montant de 11,58 milliards de FCFA, soit une hausse de 38,19% obtenue, précise-t-on, grâce au relèvement des quantités transportées. Ces chiffres ont été relevés lors de la première session du conseil d’administration de la SNH pour l’année 2019, tenue à Yaoundé, le 06 juin 2019, sous la présidence de Ferdinand Ngoh Ngoh, par ailleurs Secrétaire général de la présidence de la République. Ces résultats positifs de la SNH sont du fait de la bonne santé de ses ventes.


>> Lire aussi – Gaz naturel: la SNH permet au Cameroun d’intégrer le Top 20 des exportateurs


En effet, la SNH, apprend-on, a vendu pour le compte de l’Etat, un total de 5,832 millions de barils de pétrole brut au 30 avril 2019, soit une hausse de 44,57%. Quant au gaz naturel, la SNH a livré à la centrale thermique de Kribi, 3 816,06 millions de pieds cubes de gaz naturel, soit 108,06 de m3. Ce niveau correspond à une capacité moyenne utilisée de 149 MW, soit 68,98%  de la capacité installée, qui est de 216 MW. Par ailleurs, 8 058,61 tonnes de Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL), ont été chargées au dépôt GPL de la SNH à Bipaga, pour l’approvisionnement de Yaoundé et ses environs, soit l’équivalent de 644 689 bouteilles de gaz de 12,5Kg, les plus utilisées par les ménages. S’agissant du Gaz Naturel Liquéfié (GNL), six cargaisons ont été exportées entre le 1er janvier et le 30 avril 2019, représentant un volume de 864 241 m3, correspondant à 388 054 tonnes métriques. En ce qui concerne la production nationale d’hydrocarbures, l’on apprend que 8,10 millions de barils de pétrole brut ont été produits au 30 avril 2019, soit une baisse de 1,53%, comparativement à la même période de l’exercice précédent.


>> Lire aussi – Secteur pétrolier: comment le gaz sauve le secteur des hydrocarbures


La production nationale de gaz naturel, pour sa part, se chiffre à 26 414,04 millions de pieds de cubes (747,96 millions de m3), soit une hausse de 219,78%. Cette hausse, renseigne-t-on, est en partie portée par le lancement en mai 2018, des exportations de GNL. Tout comme, explique-t-on, il y a eu une augmentation significative des investissements de production, budgétisés à 399,26 millions de dollars Us pour l’exercice 2019, contre 204,44 millions en prévisions de clôture 2018. L’on relève aussi des actions de promotion du domaine minier, avec notamment la signature le 21 février 2019, avec la société Perenco Rio Del Rey, du contrat de partage de production (CPP) pour la recherche et la production d’hydrocarbures dans le bloc de Bomana, etc.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!