Conjoncture

Détournement : l’ancien directeur régional d’express union Sud condamné à verser 200 millions de Fcfa à la microfinance

L’entreprise de transfert d’argent a eu gain de cause dans l’affaire d’abus de confiance qui l’opposait à son ex-employé d’après le journal Kalara. Celui-ci écope également d’une peine d’emprisonnement ferme de deux ans.

Armand Blaise Kamguia, incarcérés depuis le 21 août avec ses deux co-accusés, vient d’être condamné à deux ans d’emprisonnement ferme et au paiement de la somme de 200 millions de Fcfa à son ex-employeur Express-Union. En effet, l’entreprise vient d’avoir gain de cause dans l’affaire d’abus de confiance qui l’opposait à ceux-ci. D’après les informations obtenues dans les colonnes de Kalara, les juges du tribunal de grande instance (TGI) du Mfoundi n’ont pas été convaincus par son plaidoyer et l’ont déclaré coupable.

Cette affaire remonte à l’an 2017. Armand Blaise Kamguia alors directeur régional d’Express Union pour la région du Sud, déclare qu’il avait entrepris comme à l’accoutumée de venir déposer les fonds de la structure à Yaoundé, avec l’accord du patron. Accompagné d’un de ses collaborateurs, il indique qu’après avoir effectué un premier dépôt à l’agence express union d’Ebolowa, ils ont embarqué un passager à bord de leur véhicule et ont sereinement voyagé jusqu’au péage routier de Nsimalen.

Ce serait à ce lieu qu’ont commencé ses déboires. D’après ses propos rapportés par Kalara, ils auraient été interpellé par des gendarmes qui après avoir confisqué leurs téléphones portables, pris place à bord du véhicule, les ont conduits à la Direction générale de le Recherche extérieure (Dgre). Une fois sur les lieux « les gendarmes auraient fouillé la malle arrière du véhicule, prétextant qu’avec l’actualité liée à la secte Boko Haram, ils pouvaient y détecter les armes », avant de les abandonner plus loin au quartier Olembe.

C’est cette version des faits qui a été déclarée irrecevable par le tribunal. En plus des 200 millions de compensation à verser à Express Union, Armand Blaise Kamguia devra verser des frais de justice d’un montant de 53 millions au Trésor public et rester encore quelques semaines en détention à la prison centrale de Yaoundé Kondengui. Quant à ses deux co-accusés, victimes de cette présumée agression intelligente, ils ont été acquittés pour faits non établis.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!