Chargement des breaking news...
Afrique

Dette: le Gabon s'aquitte de deux remboursements de 36 milliards de F sur le marché monétaire

Les deux opérations qui se sont tenues les 3 et 7 juillet 2023 visaient à payer cet argent obtenu sous la forme d’Obligations du Trésor assimilables d’une maturité de 3 ans et de Bons du Trésor assimilables à 26 semaines de maturité.

Publiée vendredi 7 juillet 2023 à 16:26:40Modifiée vendredi 3 mai 2024 à 12:12:29Temps de lecture 4 minPar Mairamou Abdou

Siège de la Beac à Yaoundé

Le Trésor public gabonais vient d'honorer ses engagements sur le marché des titres publics communs aux six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Centrafrique, Guinée Equatoriale). C’est ce qui ressort  du tableau de bord hebdomadaire des opérations du marché des valeurs du trésor de la semaine en cours (site) allant du 3 au 7 juillet 2023. À travers deux opérations, le pays a procédé au remboursement total de 36,1 milliards de Fcfa. La première opération s’est déroulée le 3 juillet 2023 avec à la clé, le remboursement de 26,5 milliards de F sur des Obligations du Trésor assimilables (OTA) contractée il y a 3 ans, rémunérées à 5,75 % et dont l’échéance de remboursement était le 3 juillet dernier. Le second remboursement d’une enveloppe de 9,5 milliards de F a eu lieu ce 7 juillet au titre d’un Bon du trésor assimilable (BTA) contracté il y a 26 semaines sur le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac). À côté de ces opérations, l’on note un paiement d’intérêt de 1,5 milliard sur des OTA d’une maturité de 3 ans rémunérés à 5,75 %.

Lire aussi : Marché financier : Emrald Securities Services, BGFI Bourse et CBC Bourse choisis pour structurer l’emprunt obligataire 2023 du Gabon

Ces remboursements confirment la qualité de la signature du Trésor public gabonais qui vient de lancer un emprunt obligataire de 150 milliards de F sur le marché financier de la Cemac. Cette opération démarrée le 15 juin dernier, et ce, jusqu’au 31 août 2023 a déjà bénéficié d’une prise ferme de 100 milliards de F, soit 66,6 % du montant global recherché de la part du consortium d’arrangeurs choisi pour piloter cette opération. Il s’agit de la banque d’affaires camerounaise Emrald Securities Services Bourse, la filiale boursière du groupe gabonais BGFI Bank (BGFI Bourse) et celle de Commercial Bank Cameroon (CBC Bourse). Dans une interview accordée à la presse, le gouverneur de la Beac, Abbas Mahamat Tolli précisait à ce sujet que « le mécanisme de remboursement est assez sécurisé. Depuis, on n’a pas connu de défaut, les différentes échéances ont été honorées. Les instruments mis en place par la Banque centrale rassurent les investisseurs. »

Lire aussi : Emprunt obligataire 2023 : le Gabon amorce son opération avec une prise ferme de 100 milliards de Fcfa

Afin d’assurer le remboursement des emprunts qu’il réalise sur ce marché, pour chaque emprunt, la Banque centrale ouvre dans ses livres un compte d’amortissement et chaque 15 du mois, période de pic de recettes fiscales, elle prélève un montant du compte unique du Trésor qu’elle reverse dans le compte d’amortissement. À chaque échéance de remboursement, elle débite le compte d’amortissement pour créditer le ou les comptes des investisseurs ayant souscrit au dit emprunt.

Lire aussi : Bvmac : avec un paiement de 187,5 millions de F la gabonaise Façade maritime amorce la 3e échéance sur son emprunt de 2021

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner