Business

Dette publique : Eneo réclame 100 milliards de Fcfa à ses créanciers

L’entreprise de production et de commercialisation et de l’Energie électrique revendique plus de 70% de cette enveloppe à l’Etat et à la société Alucam.

Au 1er mai 2019, L’électricien camerounais Eneo réclame plus de 100 milliards de FCFA à ses débiteurs. Parmi eux, figurent en bonne place l’État et la société Alucam. En effet, les arriérés de paiement des factures d’électricité auraient particulièrement augmenté ces derniers mois. Et d’après nos sources, environ 70% de cette enveloppe est le fait de l’administration publique et ses démembrements.


>> Lire aussi – Eneo menace de suspendre l’énergie à la Communauté urbaine de Douala


À cause des difficultés financières de la société Aluminium du Cameroun (Alucam), cette entreprise, qui consomme environ 40 % de la production d’électricité du pays, a de plus en plus du mal à payer ses factures, apprend-on (du fait de la crise qu’elle traverse depuis 2014)


>> Lire aussi – Droits d’eau : une dette de 30 milliards Fcfa d’Eneo auprès de EDC


Une situation qui plombe partiellement le bon fonctionnement d’Eneo : « Sur le plan financier, notre trésorerie s’est progressivement dégradée au cours des derniers mois, à cause essentiellement des créances de l’État, auxquelles s’ajoutent celles de certaines entités publiques. Lorsque l’on isole ces créances dans notre portefeuille, le taux de recouvrement se situe dans les marges prévues dans notre plan », a indiqué Joël Nana Kontchou, directeur général d’Eneo, lors de son allocution du 1er mai dernier.


>> Lire aussi – Electricité: le personnel d’Eneo interpellé sur la qualité de service


Toutefois, l’électricien Eneo Cameroon, filiale du Britannique Actis, n’a pas indiqué si ce volume des créances réclamées à l’État et ses démembrements pourrait avoir une incidence sur ses prestations. Rappelons qu’il y a un mois, l’entreprise de production et commercialisation de l’énergie électrique envisageait une interruption de son service au sein de la communauté urbaine de Douala pour une dette estimée à plus d’un milliard de FCFA au 31 décembre 2018.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!