Politiques Publiques
A la Une

Dette publique : le Cameroun endetté auprès de 37 créanciers étrangers

Les 6736 milliards dus aux bailleurs étrangers sont détenus pour l’essentiel par la Chine (28,14%), la Banque mondiale (15,28%), la France (12,98%), la Banque africaine de développement (12,26%) et le Fonds monétaire international (8,1%).

10 334 Milliards de Fcfa. C’est l’encours de la dette publique du Cameroun au 31 décembre 2020, selon les chiffres semi-définitifs de la Caisse autonome d’amortissement (CAA), l’organisme public en charge de la dette de l’Etat. Dans sa note de conjoncture intitulée “Portefeuille de la dette publique du Cameroun au 31 décembre 2020 et viabilité à l’horizon 2030” publiée fin mars 2021, la CAA indique le stock de la dette publique, qui prend en compte la dette des entreprises et établissements publics, a augmenté de 578 milliards de Fcfa en un an soit 5,6%. Cette dette est désormais évaluée à 46,9% du PIB. Il ressort aussi que l’encours de la dette publique est composé à 91,1% de la dette directe et garantie par l’Etat (9 411 milliards de Fcfa) dont 99,6% de dette directe de l’Administration centrale (9 383 milliards) et 0,4% de dette avalisée (28 milliards) et à 8,9% de dette des entreprises et établissements publics (922 milliards).

Lire aussi : Finances publiques : le Cameroun lance un audit de sa dette intérieure

La CAA renseigne que la dette extérieure est estimée à 6 736 milliards de Fcfa à fin 2020 (71,78%) contre 28,21% pour la dette intérieure. En hausse de 5,3% par rapport à 2019, cette dette extérieure est composée à 45,56% de dette bilatérale (3 069 milliards de Fcfa, +0,3%), 40,88% de dette multilatérale (2754 milliards de Fcfa, +17,3%) et 13,55% de dette commerciale (913 milliards, -6,07%). En tout, une quarantaine de créanciers ont cassé leur tirelire pour financer la politique de développement du Cameroun.

Pour ce qui est de la dette bilatérale, le Cameroun a obtenu des prêts de 14 pays étrangers en 2020. Par ordre d’importance, c’est la Chine a octroyé la plus grosse enveloppe avec 1895,4 milliards dont 1892,3 milliards d’Eximbank de Chine. L’Empire du Milieu détient donc 61,75% de la dette bilatérale contractée par le Cameroun en 2020. Viennent ensuite, la France (874,7 milliards) dont 196,8 milliards d’appuis budgétaires par rapport au programme économique et financier (PEF) conclu en juin 2017 avec le FMI; la Turquie (91,1 milliards), le Japon (50 milliards), l’Inde (45,8 milliards), la Corée du Sud (33,9 milliards) et la Norvège (30,6 milliards), etc.

Lire aussi : La dette publique du Cameroun grimpe à plus de 10 160 milliards de FCFA au 30 septembre 2020

Les analystes de la CAA expliquent la progression de la dette multilatérale en 2020 par les tirages sur les appuis budgétaires dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 (213,9 milliards) et les appuis budgétaires liés au PEF (889 milliards). Parmi la dizaine d’organismes prêteurs, le groupe Banque mondiale arrive en tête avec 1029,2 milliards via ses guichets IDA (874,7 milliards) et Bird (154,5 milliards). Le groupe Banque africaine de développement a octroyé 825,7 milliards via ses guichets BAD (456,2 milliards) et FAD (369,5 milliards). Le FMI arrive en troisième position avec une enveloppe de 545,5 milliards. La Banque islamique de développement a octroyé 206,9 milliards.

Quant à la dette commerciale, elle s’élève à 913 milliards de Fcfa répartis entre 11 créances. La principale créance est constituée de l’eurobond émis en 2015 pour un montant de 450,4 milliards de Fcfa. Arrivent ensuite Bank of China (130,4 milliards), Intesa Sanpaulo SPA (104,4 milliards), Standard Cartered Londres (60,7 milliards) Belfius (58 milliards), Deutsche banque Espagne (35 milliards) et Société générale New York-Eximbank US (33,8 milliards).

Lire aussi : Report de la dette publique : le G20 essaye de neutraliser la Chine en Afrique

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page