A la UnePolitiques Publiques
A la Une

Dette sociale : Camwater recherche 10 milliards pour boucler l’affermage post-CDE

L'entreprise publique de production et distribution d'eau potable attend désespérément cette enveloppe spéciale depuis 2018. Trois ans après, le dossier est bloqué entre la Présidence de la République, la Primature et le Ministère des finances. Ferdinand Ngoh Ngoh, le Ministre d'Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République veut être fixé sur ladite situation au moment où la Camwater est de nouveau épinglée par des ex-employés mécontents.

C’est au plus fort d’une crise sociale déclenchée par les syndicats (Sneep, Synteew, Synasiac, Snie, Synatec) opérant en son sein et au lendemain de la fusion avec la Camerounaise des eaux (Cde), que la Cameroon Water Utilities (Camwater) a sollicité une aide spéciale du gouvernement en 2018. La situation tendue avait débouché sur une réunion de crise sur «la situation sociale à la Camwater», tenue dans les services du Premier Ministre, le 20 octobre 2020. Réunion de crise au terme de laquelle il a été constaté que «les velléités de remous sociaux enregistrés au sein de la Camwater procèdent de la dette sociale due aux employés», mentionne une correspondance adressée par Séraphin Magloire Fouda, le Secrétaire général des Services du Premier Ministre, le 18 novembre 2020, à Louis Paul Motaze, le Ministre des finances.

Lire aussi : La Camwater paye 5,1 milliards en guise d’indemnités de fin de carrière en 3 ans

La correspondance de Séraphin Magloire Fouda portait précisément sur l’état d’avancement du processus de décaissement de 10 milliards de FCFA d’aide spéciale instruite par le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute, sur «très hautes instructions du Chef de l’État», au profit de la Camwater: «le Premier Ministre, Chef du gouvernement me charge de vous demander, en liaison avec le Ministre de l’eau et de l’énergie, de bien vouloir faire le point des mesures prises en exécution des très hautes instructions du Chef de l’Etat répercutées par la correspondance (…) du Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République…».

Lire aussi : Climat social : les retraités de Camwater réclament 1,1 milliard d’indemnités

Ce sauvetage exceptionnel de l’Etat à l’endroit de la Camwater était destiné à financer les charges liées à la fin de l’affermage de la Camerounaise des eaux. Ainsi qu’au règlement à date de la consommation courante de l’Etat du Cameroun en eau. Plus de trois ans après ces hautes instructions de la Présidence de la République, nos sources proches de ce dossier indiquent que l’entreprise en charge de la production et la distribution de l’eau potable au Cameroun n’a reçu à date aucun décaissement, malgré la tension sociale persistante : «le Président de la République a demandé au Ministère des finances de débloquer cette enveloppe depuis 2018 sans succès jusqu’aujourd’hui», révèle un haut responsable de la Camwater. Les instructions de déblocage de ce fonds spécial datent en effet du 9 février 2018.

Lire aussi : Affaire Camwater: le covid-19 bloque le procès de Basile Atangana Kouna et cie

Face à ce statu quo, la Synergie des syndicats de Camwater a de nouveau saisi Ferdinand Ngoh Ngoh, le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, pour les mêmes causes. Obligeant ce dernier à adresser à son tour une correspondance d’information sur «la situation sociale à la Camwater», le 21 avril 2020, au Ministre de l’eau et de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba: «ayant reçu copies des correspondances citées en référence adressée au Ministre des finances par le Secrétaire général des Services du Premier Ministre et les syndicats opérant à Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater) au sujet de l’objet visé en marge, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir me faire le point sur ce dossier», instruisait Ferdinand Ngoh Ngoh. Une autre source au Ministère de l’eau et de l’énergie, tutelle technique et administrative de la Camwater, renseigne sur la situation «d’impasse» qui entoure ce dossier, pourtant «capital pour éviter à la Camwater une tension sociale préjudiciable à son bon fonctionnement».

Lire aussi : La Camwater dénombre des pertes annuelles de 10 milliards de F dues à la fraude

C’est dans cet élan que depuis ce 16 juin 2021, le Collectif des récents retraités de la Camwater ont saisi le Premier Ministre afin de revendiquer le paiement de leurs indemnités de départ à la retraite pour un montant total de 1,1 milliard de FCFA (Ifc), ainsi que leurs gratifications exceptionnelles définitivement calculées alors qu’ils faisaient partie des effectifs Camwater. La dette sociale de l’entreprise s’étend par ailleurs Aix cotisations sociales, ainsi qu’aux divers fournisseurs de l’entreprise. Après la fusion-absorption de la CDE par la Camwater conformément au Décret n° 2018/114 du 20 février 2018 portant réorganisation de la Cameroon Water Utilities corporation, c’est le 26 avril 2018 que le cadre organique, le statut du personnel, le règlement intérieur de la Camwater a été adopté. L’entreprise compte officiellement 1700 employés. Après une période de restructuration, elle a renoué avec des résultats positifs. L’exercice 2018 s’est soldé par un résultat net d’impôts de 1,8 milliard de FCFA.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page