Business

Développement agricole: Tree Global envisage la création d’une pépinière semencière au Cameroun

Un mémorandum d’entente (MoU) a été signé mercredi 17 avril entre la société suisse et le ministère en charge de l’Economie.

La société suisse Tree Global veut accroître l’offre en semence au Cameroun. A cet effet, elle a manifesté son intérêt par la signature mercredi 17 avril 2019 d’un mémorandum d’entente (MoU) avec l’Etat représenté par le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’aménagement du territoire (Minepat). Devant le ministre de l’Agriculture et du développement durable,  et du président du Conseil d’appui à la réalisation des contrats de partenariats,  la société suisse s’engage à fournir dans les prochaines années  des semences de qualité. D’autant plus que souligne Alamine Ousmane Mey « les semences constituent, avec les engrais minéraux et les produits phytosanitaires, les postes les plus importants des charges opérationnelles de production ».

Le MoU d’entente signé est relatif à la réalisation des études de faisabilité devant déboucher sur la conclusion d’un contrat de partenariat public-privé pour la mise en place d’un système industriel de pépinières de haut rendement au Cameroun. Ce projet de création d’un système de semence s’inscrit en droite ligne des orientations de la stratégie nationale de développement du secteur rural. Il vise globalement, à accroître l’offre en semences de qualité, préalable à la modernisation et à la relance de la production agricole.

Tree Global avait saisi le gouvernement en 2018 pour lui signifier sa volonté de mener à bien son projet.  Ceci via la création d’une société dénommée « Cameroon Seedling company » dont la mission consistera à gérer un système de pépinières de pointe pouvant produire 50 millions de semences par an. Ceci au sein de 05 pépinières centrales à grande échelle. Ce système comportera également un réseau de centres locaux de distribution de semences, charge de l’expédition de semences aux communautés.

Côté gouvernement,  la question semencière est fondamentale pour l’agriculture et apparaît  comme l’une des insuffisances dans le développement agricole.  Les besoins en la matière pour notre pays se situent à plus de 200 milliards, selon les estimations du ministère de l’Agriculture et du développement rural en 2017.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!