Chargement des breaking news...
Conjoncture

Développement : la Corée du Sud octroie près de 4 000 milliards de Fcfa à l’Afrique

L’annonce a été faite en marge de la Conférence ministérielle sur la Coopération économique entre l’Afrique et la Corée du Sud à laquelle le Cameroun était représenté par son ministre de l’Economie, de la Planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey.

Publiée jeudi 21 septembre 2023 à 14:39:11Modifiée jeudi 21 septembre 2023 à 14:39:14Temps de lecture 5 minPar Marius Zogo

Alamine Ousmane Mey avec le président de Korea Eximbank, Hee-Sung Yoon

6 milliards de dollars sous forme de ressources concessionnelles (environ 3 702 milliards de Fcfa). C’est le montant que la Corée du Sud a décidé d’allouer à l’Afrique pour son développement à travers les domaines prioritaires que sont : l’énergie, les infrastructures, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, le développement des ressources humaines, l’agriculture, la croissance verte, le partage d’expérience et de know-how.

L’annonce a été faite en marge de la Conférence ministérielle sur la Coopération économique entre l’Afrique et la Corée du Sud (Koafec), organisée du 12 au 15 septembre 2023 à Busan. L'événement était co-présidé par le Vice-Premier ministre coréen, ministre de l’Economie et des Finances, Kyungho Choo, le Président du Groupe de la Banque africaine de Développement(BAD), Akinwumi Adesina et le Président de la Korea Eximbank, Hee-Sung Yoon.

Lire aussi : Santé : la Corée du Sud va construire de nouveaux centres régionaux d’urgence au Cameroun

Coopération bilatérale

Pour le moment, les détails relatifs à la part que devraient capter chacune des 54 économies d’Afrique ne sont pas connus mais le Cameroun, première puissance économique de la Cemac, s’illustre comme un potentiel bénéficiaire pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le Cameroun était représenté en Corée du Sud par son ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire(Minepat) Alamine Ousmane Mey. Ce dernier « et le Vice-Premier ministre coréen ont eu une rencontre bilatérale, au cours de laquelle les deux personnalités ont fait le point sur l’état de la coopération entre leurs deux pays, et examiné les axes de renforcement des relations entre Yaoundé et Séoul, vieilles de plus de 60 ans. Des engagements en faveur du Cameroun ont été enregistrés dans divers domaines tels que l’énergie, l’agriculture, la transformation digitale, etc. Bien plus, au cours de leurs échanges, Kyungho Choo a indiqué que son pays est disposé à accompagner le Cameroun dans la promotion de la finance verte, notamment en ce qui concerne le financement des projets de développement », a-t-on appris.La Corée du Sud outre les réalisations, c’est aussi un grand partenaire bilatéral du Cameroun. Pour preuve, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 111,6 milliards de Fcfa en 2021(+6,2 milliards de Fcfa) selon l’ambassadeur de Corée du Sud au Cameroun, Jonghwan Kimn lors d’une audience avec le Mincommerce Mbarga Atangana le 27 juin 2022.  En ce qui concerne le volet financier, selon les données de la Caisse autonome d’amortissement(CAA) , la Corée du Sud est le 4e prêteur bilatéral du Cameroun à fin juin 2023 avec 44, 5 milliards de Fcfa après la Chine, la France et Eximbank Turquie.  

Lire aussi : La Corée du Sud fait un don de 110 millions de F pour la construction de forages dans la région du Centre

L’autre raison pour laquelle le pays de Paul Biya est éligible c’est que les secteurs prioritaires du Koafec sont également ceux de la Stratégie nationale de développement (SND 30) qui table sur un besoin de 88 000 milliards de Fcfa. En plus, le Cameroun fait déjà partie du mégaprojet ‘’Korean Rice Belt’’ (« la Ceinture de Riz », Ndlr) lancé en juillet 2023 à Séoul pour un financement de 200 millions de dollars. A côté du Cameroun, 07 autres pays (Sénégal, Gambie, Guinée, Ghana, Ouganda, Kenya et Guinée-Bissau) vont bénéficier de cette aide sud-coréenne qui prévoit de se concentrer sur la production du riz.

Pour rappel, l’objectif visé par la Corée du Sud à travers toutes ces initiatives est de partager son expérience acquise à la base du « miracle coréen ». Partie des pays les plus pauvres au milieu du 20e siècle, la Corée du Sud figure aujourd’hui dans le Top 15 des puissances économiques du monde et est souvent citée parmi les leaders du domaine des TIC.

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner