Conjoncture

Direction générale de la Smid : Hombeline Mathon disqualifiée

Désignée au terme du 2ème conseil d'administration du 13 février 2019 pour occuper ce poste stratégique, la Franco-camerounaise a été lâchée au profit du Camerounais, le conseil d'administration était obligé de revenir sur le choix d'Hombeline Mathon, la directrice générale. On évoque des prétentions et exigences élevées et hors de portée de la Smid.

Hombeline Mathon, épouse Epee avait été choisie comme directrice générale de la toute première société urbaine d’économie mixte et de gestion patrimoniale. La même session a connu la désignation de Bernard Stéphanie Letcheu Tchango au poste de directeur administratif et financier. Alors que Madeleine Liliane Ngo Mbog Binyet sera portée à la responsabilité de directeur de la promotion du marketing et des relations publiques. Et Raoumbe Arielle à la charge de directrice de la production et de l’exploitation.


>> Lire aussi – Nomination : Hombeline Mathon Epse Epee, directeur général de la Smid


L’installation desdits responsables n’aura lieu que 4 mois après leur choix à l’issue du conseil d’administration du 13 février 2019. En réalité, la désignation du directeur général, du directeur administratif et financier, du directeur du marketing et des relations publiques, et du directeur de la production et de l’exploitation faisait suite à un appel d’offres international conduit par le cabinet international Amsco. Au terme de la session du conseil d’administration du 13 février 2019, les personnes désignées devaient ensuite être informées du choix favorable de la Smid. Hors, ces derniers à l’instar d’Hombeline Mathon, epse Epée, occupaient déjà de hautes responsabilités dans de grandes entreprises nationales et internationales. Par conséquent, et de sources dignes de foi, les relations entre le conseil d’administration de la Smid et certains responsables désignés se sont dégradés. Notamment sur leur traitement salarial, leurs avantages, allocations et autres indemnités liées à leurs fonctions.

le conseil d’administration était obligé de revenir sur le choix d’Hombeline Mathon, la directrice générale. On évoque des prétentions et exigences élevées et hors de portée de la Smid

Notre source informe par exemple que le conseil d’administration était obligé de revenir sur le choix d’Hombeline Mathon, la directrice générale. On évoque des prétentions et exigences élevées et hors de portée de la Smid. De nationalité Franco-Camerounaise, Hombeline Mathon exigeait avant toute prise de fonction, un statut de fonctionnaire international, avec tous les avantages y afférents: salaires, domicile, véhicule de fonction, congés, sécurité sociale et garanties diverses. Idem pour Raoumbe Arielle qui sera finalement écartée, au profit de Cyrille Mammikouam, le nouveau directeur de la production et de l’exploitation.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!