A la UneConjoncture

Message 2020 de Paul Biya à la jeunesse: « j’ai besoin de vous »

Comme de tradition, le président de la République s'est adressé à la jeunesse camerounaise ce 10 février 2020, en prélude à la fête qui lui est consacrée.

Dans son adresse à la jeunesse de ce 10 février 2020, le Président Paul Biya a reconnu que pour le pays, « il fallait régler le problème de la décentralisation ». Le président de la République salue ensuite l’adoption par le Cameroun de la loi portant code général des collectivités territoriales décentralisées et de la loi sur le bilinguisme. « Il s’agit en réalité d’une véritable révolution pacifique » dit-il au sujet de l’adoption de ces textes. « Rien ne s’oppose plus à leur application », assure le chef de l’Etat. Et pour lui, les jeunes doivent profiter de cette avancée. « Vous serez la première génération à bénéficier des opportunités qui s’ouvriront pour ceux qui voudront s’engager dans la gouvernance locale » indique Paul Biya avant de les y encourager.

Le chef de l’Etat annonce que le gouvernement poursuivra ses efforts en faveur des jeunes, « tout en mettant l’accent sur l’amélioration de notre système éducatif ». Des jeunes ayant reçu une bonne éducation et une bonne formation auront de plus grandes chances de se comporter de manière responsable et d’avoir accès à des emplois décents indique en substance le Président Paul Biya, qui avoue néanmoins qu’en l’état actuel, il n’y a pas adéquation entre formation et emploi. « 500 mille emplois ont été créés dans le secteur moderne de notre économie » en 2019, annonce Paul Biya qui reconnaît cependant que cette économie ne crée pas assez d’emplois » et promet que le gouvernement poursuivra ses efforts pour moderniser l’économie nationale.

Responsabilité

Mais le Président de la République en appelle aussi au sens des responsabilités des jeunes. A ceux qui ont pris les armes dans le cadre du conflit qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, Paul Biya demande une fois de plus de les déposer et de suivre l’exemple de leurs camarades qui ont quitté la brousse.

Le chef de l’Etat n’a pas manqué d’évoquer le récent meurtre à Yaoundé d’un jeune enseignant par son élève. Au sujet de « cet acte à peine croyable (qui) en dit long sur les dérives de notre société », Paul Biya en appelle à la vigilance accrue des parents, entre autres, et invite les jeunes à méditer ce qui s’est passé, à en mesurer les conséquences et à s’engager à ne plus poser de tels actes.

Paul Biya demande à nouveau au gouvernement se mobiliser dans le cadre du Plan national de lutte contre la consommation de la drogue pour combattre ce fléau qui est l’un des facteurs majeurs de la dégradation alarmante de la moralité juvénile.

 

 

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!