Non classé

Douala: du Canabis d’une valeur de 50 millions de Fcfa saisi dans des feuilles de « Eru »

Le poste de contrôle ADC Export s'est de façon illustré par une saisie spectaculaire, en interceptant 7,7 kilogrammes de cannabis. La curieuse cargaison était dissimulée dans 3 paquets de Eru, des feuilles de grande consommation locale. A destination du Koweït. Valeur estimative du butin transporté par un sujet de nationalité camerounaise, 50.000.000 de FCFA.

Le secteur Douanes du Littoral 2 s’est de nouveau mis en évidence dans le cadre de l’opération Halcomi, Halte au commerce illicite, lancée depuis 2016 par les douanes camerounaises. Le poste de contrôle ADC Export s’est de façon spectaculaire, illustré le 26 février 2019, par une saisie spectaculaire, en interceptant 7,7 kilogrammes de cannabis. La curieuse cargaison était dissimulée  dans 3 paquets de Eru, des feuilles de grande consommation locale. A destination du Koweït. Valeur estimative du butin transporté par un sujet de nationalité camerounaise, 50.000.000 de FCFA.

Autre exploit du 26 février 2019, une action combinée entre la brigade mobile des douanes de Limbe, la brigade mobile des douanes de Bonaberi, Groupement actif des Douanes du Littoral 2 et la Sécurité militaire a conduit  à une importante saisie de 24 ballots de médicaments composés de 50.000 comprimés de Tramadol. Après une opération discrète de filature entamée depuis le département du Fako dans le Sud-ouest, la cargaison illicite en provenance du Nigeria a finalement été interceptée à Douala.

Des résultats record enregistrés depuis le lancement de la phase 2 de l’opération Halcomi, dans le cadre de la protection de l’espace économique national et de la mobilisation optimale des recettes douanières, dans un contexte marqué par une recrudescence de la contrebande et de la concurrence déloyale. Les récentes opérations de maillage du territoire national se sont soldées par la découverte de nombreuses  marchandises sensibles à origine douteuse: alcools, produits cosmétiques, boissons alcoolisées ou non, ciments, produits ferreux, cigarettes, sucre, véhicules de luxe, produits pétroliers, huiles végétales, devises-non déclarées, etc.

Le bilan du maillage par les équipes opérationnelles des douanes camerounaises, période allant du 24 février au 3 mars 2019 dévoile en effet de bonnes prises. Les équipes de la zone 2 qui concentre les régions du Centre, du Sud et de l’Est, ont enregistré quelques saisies majeures : 14 tracteurs routiers, 2 camions citernes, 1 atelier de forage, 1 tracteur semi-remorque, 9 cartons de médicaments, 1 véhicule de marque Mercedes Actros et 1 fourgonnette. Les descentes et actions de contrôle effectuées par les équipes de la zone 3 qui rassemble les régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord  ont livré un bilan non-négligeable : 78 bidons de carburant, 5 colis de médicaments, 43 sacs de sucre, 7 cartons de cigarettes non-estampillées, 4 bidons d’huile végétale, 1 véhicule de marque Mercedes, 675 boites de comprimés et 150 flacons de produits injectables.

Concernant les infractions réprimées pendant cette période, on distingue l’opposition aux fonctions, la fausse déclaration de valeur, le détournement de destination privilégiée, l’importation de produits prohibés, l’importation en contrebande. Pour plus d’efficacité dans l’opération Halcomi, le directeur général des Douanes camerounaises appelle à « un renforcement des contrôles à la détention et à la circulation des marchandises aux frontières et à l’intérieur du territoire national ».  Pour Edwin Fongod Nouvaga, « les contrôles des cargaisons de marchandises en transit se font exclusivement aux check-points conventionnels ».

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!