Chargement des breaking news...
Conjoncture

Douala : la Banque mondiale va financer le projet de bus rapide à hauteur de 260,8 milliards

L’institution financière a récemment approuvé un prêt en faveur du Cameroun pour la réalisation de ce projet qui remonte à 2014 et vise à améliorer le déplacement de masse dans la capitale économique du pays.

Publiée samedi 2 juillet 2022 à 19:33:10Modifiée samedi 2 juillet 2022 à 19:53:53Temps de lecture 3 minPar Cindy MBALA BETINE

Durant le mois de février dernier, le Maire de la ville de Douala, le Dr Roger Mbassa Ndine, annonçait le démarrage effectif du projet de bus rapid transit (BTR) de la ville de Douala. L’évolution relative à cette annonce concerne la disponibilité des financements. En effet, le 2 juin 2022, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé un prêt de 260, 8 milliards de Fcfa (125,6 milliards provenant du guichet non concessionnel Bird et 135,2 milliards du guichet IDA) au Cameroun dans le cadre de ce projet. Une enveloppe à la hausse si l’on s’en tient à la déclaration du Maire la ville lors de son annonce : « nous sommes très reconnaissants au vice-président de la Banque mondiale qui nous a rendu visite il y a quelques mois (15 septembre 2021 ndlr) et qui, au regard de ce qu’il a vu sur place, a décidé d’augmenter la quote-part du financement de la Banque mondiale dans ce projet », rapporte le journal en ligne Investir au Cameroun.

Lire aussi : A Douala, Roger Mbassa Ndine veut relancer le projet de construction d’une ligne de Tramway

Ce financement de l’institution de Bretton Woods couvre ainsi 77,8% du financement global du projet d’un coût de 335,3 milliards de Fcfa. Elle sera assistée dans cette tâche par l’Etat du Cameroun qui devra fournir 12,4 milliards en guise de fonds de contrepartie et 62,1 milliards seront mobilisés sous la forme de partenariats-public-privé.

La fiche technique des travaux prévoit la construction de 28km de voies aux bus entièrement séparées avec des échangeurs ; un système d’approvisionnement en eau, éclairage public ; 4 terminaux ; l’achat de bus, la mise en place d’un système de gestion du trafic, notamment. Ces travaux engloutiront à eux seuls 291,9 milliards de Fcfa (87%). Le reste du financement (43,4 milliards), servira à l’aménagement urbain autour des stations de bus, au renforcement des capacités institutionnelles et professionnelles des opérateurs de transports publics existants, et aussi à la gestion du projet.

Lire aussi : Gestion publique: les actifs à problème de la Mairie de Douala

Plus de 77% du financement étant déjà disponible, tout porte donc à croire que ce projet annoncé depuis 8 ans (2014) sera effectivement lancé dans les prochains jours. Projet qui revêt une importance capitale pour le transport de masse dans la capitale économique du pays. « Le réseau de bus est (…) inefficace et représente moins de 1% des déplacements », explique les analystes de l’institution financière. Toute chose qui contraint les populations à adopter « la marche, les taxis ou les modes transport informels tels que les mototaxis, qui restent considérées comme peu sûrs et onéreux », ajoute-t-elle.

Lire aussi : Loi de finances 2022 : pourquoi l’article 93 devrait être suspendu, clarifié et complété pour l’exercice 2023

Il convient de rappeler que le projet de bus rapid transit (BTR) de la ville de Douala, est l’un des projets que la Communauté urbaine de Douala (CUD) compte déployer pour améliorer les voies de circulation et les moyens de transport urbains. L’autre projet concerne la création d’une ligne de tramway, d’une longueur de 50KM.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner