Business

Eau potable : Camwater booste ses capacités de production à l’Ouest

Les stations de traitement d’eau potable de Métchie à Bafoussam et Bafang ont officiellement été mises en service le 17 septembre dernier par le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba.

La Cameroon Water Utilities Coorporation, (Camwater), la société de patrimoine dans le secteur de l’eau fait encore des heureux. Les populations des villes de Bafoussam, Bandjoun, Bayangam, Baham, Bagou dans la région de l’Ouest du Cameroun n’oublieront pas de sitôt, le geste fait à leur faveur. Elles jouissent désormais d’un système complet, autonome et moderne d’alimentation en eau potable construit par cette société. Ces stations de traitement d’eau potable de Métchie  et de Banka ont été officiellement mises en service par le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, le 17 septembre dernier. A chacune des deux étapes de cette visite de travail, le Minee a  rappelé que « la question de l’accès à l’eau potable, en quantité et en qualité demeure au centre de la politique des grandes réalisations du président de la République, Son Excellence Paul Biya dont nous célébrons ici même, les retombées ». A Métchie, dans l’arrondissement de Penka Michel, département de la Menoua, dont la station de traitement d’eau potable dessert la ville de Bafoussam et ses environs, l’ouvrage mis en service  est une extension de cette station de traitement d’eau potable, mais aussi d’autres ouvrages connexes.

D’un coût de plus de 41 milliards de FCFA, ces ouvrages ont été financés conjointement par Eximbank de Chine et l’Etat du Cameroun. Les travaux ici  ont consisté à la construction d’une nouvelle station de traitement d’une capacité de 1000 m3/Jour ; l’extension de la station de pompage de Bafoussam moyen de 8 900 m3/Jour ; l’extension de la station de pompage de Bandjoun (5 100m3/Jour); la construction d’un réservoir à Bandjoun de 300 m3 ; la construction d’une station de pompage de 1000 m3/Jour et un château d’eau de 300 m3 à Bayangam. Mais aussi,  la construction d’un château d’eau à Bafoussam pour une capacité de 1500 m3 ; la construction d’un château d’eau  de 300 m3 à Baham et à Bangou et l’extension du réseau de distribution primaire, secondaire et tertiaire de 393 900 ml. Le maire de Penka Michel dont la localité abrite la station de traitement d’eau potable qui alimente Bafoussam a néanmoins regretté de ne bénéficier de la moindre goutte d’eau potable issue de ces installations. En réponse, le Minee dira qu’il ne ménagera aucun moyen pour y trouver des solutions et transmettra ces doléances à la hiérarchie.

Dans le département du Haut Nkam, les populations de Bafang et Banka ne connaitront plus les problèmes de coupures d’eau. En effet, dans le cadre du projet « alimentation en eau potable et assainissement en milieu semi-Urbain » financé par le gouvernement du Cameroun et la Banque africaine de Développement, le Haut Nkam a bénéficié de la construction d’une adduction d’eau potable dans l’arrondissement de Bana, d’un montant d’environ un milliard de FCFA, et une autre au profit des mêmes populations de Bafang et de Banka d’un coût hors taxes de 1,5 milliard de FCFA. Des efforts du gouvernement pour le bien-être des populations du Haut Nkam salués  par le maire de Banka. Entre autres ouvrages réalisés ici, on dénombre des stations de captage d’eau, bornes fontaines, branchements sociaux par la Camwater, les toilettes publiques…

Par la rédaction d'EcoMatin

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!