A la UneConjoncture
A la Une

Echanges commerciaux: la Russie gagne 3,8% de parts de marché au Cameroun en 2021

La bonne tenue des ventes de pétrole et de blé sont à l’origine de la progression des exportations de ce pays vers la locomotive économique de la zone Cemac, selon les chiffres publiés par l’Institut national de la statistique.

Publié en ce début du mois de décembre 2022 par l’Institut national de la statistique (INS), le dernier rapport sur le commerce extérieur du Cameroun révèle que la Russie a été le 4ème pays fournisseur du Cameroun en 2021, derrière la Chine, la France et l’Inde. En effet, le pays de Vladimir Poutine a exporté plus d’un million de tonnes de marchandises vers le Cameroun (plus que les 990 400 tonnes de la Chine), mais n’a engrangé que 263,8 milliards de FCFA de recettes, contre 659 milliards de FCFA pour la Chine, ou encore respectivement 348 et 280,2 milliards de FCFA pour la France et l’Inde. Grâce à l’accroissement de ses exportations vers le Cameroun en 2021, souligne l’INS, «la Russie détient (désormais) 6,8% des parts du marché camerounais, après 3% détenus en 2020 », soit un gain de 3,8% de parts de marché entre 2020 et 2021.

Lire aussi : Commerce extérieur : face à la Russie, le Cameroun accuse un déficit de 96 milliards en un an 

Selon les chiffres de l’INS, quatre produits cumulent 96,6% des exportations russes vers le Cameroun. Il s’agit d’abord des huiles brutes de pétrole et des céréales (blé et méteil), qui représentent plus de 86% des exportations russes en direction du pays de Paul Biya. Concrètement, la Russie a exporté vers le Cameroun 411 000 tonnes d’huiles de pétrole et minéraux bitumineux en 2021, pour un montant total de 127 milliards de FCFA. 524 000 tonnes de blé et de méteil ont été exportées vers le Cameroun la même année, correspondant à des recettes d’exportations d’un montant de 99,2 milliards de FCFA.

Sur le blé, renseigne le rapport de l’INS, la Russie conserve son statut de premier fournisseur du Cameroun avec 54,3% de parts de marché. Loin devant la France, 2ème fournisseur du Cameroun avec 210 400 tonnes de blé exportées en 2021 pour 38,4 milliards de FCFA ; le Canada (161 600 tonnes pour 33 milliards de FCFA) ; l’Ukraine (32 000 tonnes pour 5,8 milliards de FCFA) ; la Lithuanie (23 000 tonnes pour 3,7 milliards de FCFA) et l’Argentine (15 400 tonnes pour 2,8 milliards de FCFA).

Lire aussi : Comment la Russie améliore les recettes douanières à la frontière Cameroun-RCA

Au rang des principales exportations russes vers le Cameroun en 2021, viennent ensuite deux autres types de produits. Il s’agit des « produits en fer ou en acier non alliés » et des engrais, qui représentent respectivement 4,4 et 6,4% des exportations vers le Cameroun, avec 15 300 tonnes vendues au Cameroun pour les premiers produits, contre 85 100 tonnes pour les seconds. A côté de ces produits, le rapport de l’INS révèle que la Russie a exporté 2 000 tonnes de poissons congelés vers le Cameroun en 2021, pour un coût d’un milliard de FCFA ; et même 3 600 tonnes de papiers et autres cartons, pour près de 2 milliards de FCFA.

Lire aussi : Comment la Russie améliore les recettes douanières à la frontière Cameroun-RCA

Ce regain des exportations russes vers le Cameroun survient dans un contexte global de réchauffement des relations politico-économiques entre la Russie et l’Afrique. Cette dynamisation de la coopération avait pris la forme du tout premier Sommet Russie-Afrique de 2019. La rencontre organisée dans la ville russe de Sotchi au mois d’octobre n’avait cependant pas connu la participation du chef de l’Etat camerounais, qui s’était fait représenter. Mais, Paul Biya vient à nouveau d’être invité par Vladimir Poutine au 2ème sommet Russie-Afrique, prévu en juillet 2023 à Saint Petersburg. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page