Afrique Centrale
A la Une

Ecobank projette de construire un siège à Libreville

Le ministre de l’Économie et des Participations, Mays Mouissi, a, à cet effet reçu le 2 février à Libreville, Patrick Egounlety, Directeur Général d’Ecobank Gabon.

A l’occasion d’une audience tenue le 2 février à Libreville entre le ministre de l’Économie et des Participations, Mays Mouissi, et Patrick Egounlety, le directeur Général d’Ecobank Gabon, la question relative à la construction du futur siège de la banque à Libreville, la capitale du pays, a été abordée.

« En réponse, le membre du gouvernement de Transition a fait savoir à son hôte que la concrétisation de ce projet symbolise non seulement la volonté d’Ecobank de pérenniser ses activités au Gabon, mais aussi sa confiance en l’économie gabonaise. Il l’a ensuite orienté vers l’Agence nationale de l’Urbanisme, des Travaux Topographiques et du Cadastre (ANUTTC) pour les démarches et formalités nécessaires », renseigne le ministère de l’Economie.

lire aussi : Cemac : Guy Stéphane Gbla décroche son agrément de DG d’EDC Investment Corporation, la Société de Bourse d’Ecobank

Toujours au cours de cette audience, le ministre gabonais de l’Economie a également fait remarquer à son interlocuteur qu’actuellement, aucune banque étrangère installée au Gabon n’est dirigée par des nationaux. Avec une vision progressiste, il a exprimé sa détermination à changer cette dynamique car pour lui, la promotion de cadres gabonais à des postes de direction dans les banques est une priorité, visant à valoriser le talent local et à renforcer la souveraineté économique du Gabon.

Selon une récente étude du service économique pour l’Afrique centrale, de la Direction du trésor général français et portant sur le secteur bancaire sous-régional, Ecobank revendique 12 % des parts de marché au Gabon si on prend en compte le critère relatif au nombre de comptes ouverts dans les banques. Cette filiale du groupe Ecobank est devancée UGB et Bicig. Mais dans l’ensemble, trois banques dominent le marché et concentrent plus de 75 % des emplois. Il s’agit de : BGFI Bank, BICIG et UGB.

lire aussi : Le chiffre d’affaires du groupe Ecobank bondit à 1 161 milliards de F (+19% ) à fin 2022

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page