Business et Entreprises
A la Une

EDC obtient la concession des barrages réservoirs au Cameroun

L’entreprise a signé avec le gouvernement une convention qui lui confère les droits exclusifs de la réalisation et de gestion des installations, et la régulation des eaux stockées destinées à la production de l’électricité.

Les  barrages concernés par la convention de concession  entre l’Etat et la société Electricity Developement Corporation (EDC) sont notamment ceux de Bamendjin, Lom-Pangar, Mapé et Mbakaou. L’acte a été matérialisé par la signature officielle des deux parties prenantes à savoir la société représentée par son Directeur General Théodore Nsangou et le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) Gaston Eloundou Essomba. En effet, l’activité de stockage d’eau a été institué  par la loi N°2011/022 du 14 décembre 2011 et conformément au décret d’application de septembre 2012  un processus d’octroi de la concession a été engagé et a abouti à l’accord  du chef de l’Etat  en vue de la signature qui vient d’avoir lieu. Elle fixe les conditions et les modalités selon lesquelles l’autorité concédante, l’Etat, représenté par le Ministre de l’Eau et de l’Energie, concède au concessionnaire les droits exclusifs au titre de la réalisation et de la gestion des installations de stockage d’eau et au titre des activités de régularisation des eaux stockées, le droit d’exercer lesdites activités de régularisation.

Lire aussi : EDC devient le principal producteur d’électricité au Cameroun

Par ailleurs, la concession aujourd’hui octroyée à EDC permet à la société de collecter auprès de la société ENEO et des futurs opérateurs installés dans le bassin de la Sanaga, la redevance d’eau prévue par la loi du 14 décembre 2011. « Nous avons désormais l’entière responsabilité de rembourser la dette des bailleurs de Lom Pangar et d’assurer l’extension, si nécessaire des barrages réservoirs. Comme l’a dit le ministre, c’est un grand jour pour notre société. Nous allons nous mettre au travail en vue de respecter les engagements contenus dans le contrat que nous venons de signer », a indiqué Théodore Nsangou.

Il convient de rappeler qu’avant la signature de la concession le 07 septembre, EDC menait déjà des activités de gestion du stockage d’eau et ladite signature rentre dans le cadre de son changement de statut. Ainsi de façon pratique, il s’agira pour le management de  travailler en permanence pour l’entretien, la réparation, la maintenance, le renouvellement, la réhabilitation et l’extension de tous les équipements et ouvrages concédés en vue d’un fonctionnement optimal de tous les ouvrages de la régularisation concédés.

Lire aussi : Barrage hydroélectrique : ces risques qui complexifient le transfert de Memve’ele à EDC

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer