Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

EDC recherche un trader pour livrer 345 000 litres de gasoil à Lom Pangar

L’opération va coûter 220 millions de FCFA à Electricity Development Corporation (EDC), en vue de l’exploitation de l’aménagement hydroélectrique du barrage. Et les produits seront exclusivement issus des dépôts de la Société Camerounaise des Dépôts Pétroliers (SCDP).

Publiée jeudi 16 septembre 2021 à 20:03:00Modifiée vendredi 17 septembre 2021 à 15:26:17Temps de lecture 4 minPar Yannick KENNE

Le site de Lom Pangar bientôt approvisionné en gasoil

L’entreprise Electricity Development Corporation (EDC), en charge de la gestion du barrage hydroélectrique de Lom Pangar, est à la recherche d’un trader pour la fourniture, le transport et la livraison de 345.000 litres de gasoil nécessaire à l’exploitation de l’aménagement hydroélectrique du barrage. Un appel d’offres y relatif a été lancé le 7 septembre 2021 par EDC, et est ouvert aux entreprises de droit camerounais agréées pour la distribution des produits pétroliers, lesquelles ont jusqu’au 30 septembre 2021 pour faire parvenir leurs offres au maitre d’œuvre. L’entreprise adjudicataire disposera d’un délai de douze mois pour exécuter ce marché.

Lire aussi : Les travaux de construction de l’usine de pied de Lom Pangar affichent un taux de d’exécution de 45%

Concrètement, outre la livraison du gasoil pour une valeur de 200 millions de FCFA, elle fournira également du carburant sous la forme de bons ou cartes électroniques nécessaires aux autres activités d’exploitation et maintenance de la Direction de l’exploitation, pour 20 millions de FCFA, en coupons de 10.000 FCFA. Le coût global de l’opération est de 220 millions de FCFA, et le financement est issu du budget d’EDC pour le compte de l’exercice 2021. « L’entreprise retenue sera tenue de livrer les commandes du maitre d’ouvrage dans un délai de 72 heures maximum ou de 24 heures en situation d’urgence », renseigne l’appel d’offres.

Dans le cadre de l’exécution de ce marché, EDC précise que les produits d’hydrocarbures à fournir seront exclusivement issus des dépôts de la Société Camerounaise des Dépôts pétroliers (SCDP). En clair, ils seront achetés au dépôt SCDP de Belabo, l’arrondissement dont dépend le site de Lom Pangar. Situé à 80Km de Bertoua, la capitale de la région de l’Est dans le département du Lom-et-Djerem, le dépôt SCDP de Belabo a été créé en juillet 1979 des cendres de la Société camerounaise d’entreposage (SCE) cogérée par B.P. et MOBIL. L’ensemble du stockage est constitué de cinq grands réservoirs, mis en service en 1981. Ce dépôt est essentiellement approvisionné par voie ferrée.

Lire aussi : L’Etat va procéder à l’évaluation à mi-parcours des impacts socio-économiques du Projet de Lom-Pangar

Il faut préciser que le site de Lom Pangar est assorti d’une usine de pied d’une capacité productive de 30 MW, en cours de construction et rendue à un taux d’exécution de 45% en mars dernier. Le projet a consisté, dans un premier temps, en la construction d’un barrage d’une capacité de retenue de 6 milliards de m3 d’eau. Infrastructure stratégique pour le secteur de l’électricité au Cameroun, le barrage de Lom Pangar a pour but de réguler les débits en amont de la Sanaga, de manière à garantir, sans investissements additionnels, la production optimale des barrages existants ; puis de permettre la construction de nouveaux barrages sur ce fleuve (à l’instar de la centrale de Nachtigal de 420 MW) qui abrite officiellement 75% du potentiel hydroélectrique du pays.

L’énergie de l’usine de pied de Lom Pangar, dans la région de l’Est, doit être évacuée via une ligne haute tension de 90 kV d’environ 120 km, allant de Bertoua à Abong Mbang et de Bertoua à Batouri; ainsi que des postes de transformation HT/MT de 90/30 kV associés. Mise en eau en 2015, cette infrastructure a effectivement, selon les officiels, permis de booster la production énergétique dans le pays, surtout en période d’étiage, généralement caractérisée par la baisse du niveau des eaux dans les barrages. Mais, en dépit de cette avancée, le Cameroun revit les délestages depuis plusieurs mois, au grand dam des entreprises et des ménages.

Lire aussi : Production d’électricité : EDC garant des quatre barrages réservoirs du Cameroun

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner