Conjoncture
A la Une

Edwin Fongod Nuvaga dresse le bilan de 2 semaines de saisies douanières

Selon les informations fournies par le Directeur général des Douanes, 118 pointes d'ivoires saisis dans la localité d'Ambam, 30 dents et 18 griffes de panthères entre Bertoua et Batouri dans la Région de l'Est, 20 kilogrammes d'or à l'aéroport international de Douala sont entre autres saisies effectuées par ses éléments.

Le Cameroun serait-il devenu la plaque tournante de la contrebande dans la sous-région Afrique centrale ? Les statistiques rendues publiques ce 28 octobre 2020 indiquent une forte recrudescence du trafic illicite de marchandises sur le territoire camerounais. Dans ses missions contenues dans le Décret N°2008/365 du 8 novembre 2008 portant organisation du ministère des Finances, article 84, les douanes camerounaises  sont chargées entre autres de la surveillance des frontières terrestres, maritimes, fluviales, des gares routières et ferroviaires, des ports et des aéroports, ainsi que de tout lieu de détention et de commerce des marchandises, et la protection de l’espace économique national. C’est en exécution de ces tâches que les gabelous se sont illustrés par d’impressionnantes prouesses. En l’espace de 14 jours. Des saisies qualifiées «d’exceptionnelles» par Edwin Fongod Nuvaga, le Directeur général des douanes camerounaises. Le contrôle à la circulation et la détention régulière des marchandises, les douanes camerounaises ont intercepté en l’espace de deux semaines 118 pointes d’ivoires,  représentant 59 éléphants abattus pour un poids total de 626 kilogrammes dans la localité d’Ambam, 30 dents et 18 griffes de panthères entre Bertoua et Batouri dans la Région de l’Est, 20 kilogrammes d’or à l’aéroport international de Douala, 11 charges explosives et des produits chimiques dangereux à Kontcha, dans l’Adamaoua, et 3 tonnes d’emballages plastiques non-biodégradables à Douala et Idenau.

Lire aussi : 20KG d’or et 11 charges explosives saisis par la douane camerounaise

Ajoutés à ces saisies, 140 cartons de produits pharmaceutiques et 500 sacs de sucre non déclarés ont également été saisis à Yaoundé, 8 sacs de téléphones portables à Ngaoundéré, 1,2 tonnes  de chanvre indien à Mbouda, dans la Région de l’Ouest, 400 cartons de vins et liqueurs à Kye-Ossi et Ambam, puis 42 ballots de tissus et pagnes de luxe à Nomayos. D’après Edwin Fongod Nuvaga, l’action des agents des douanes «s’inscrit dans le processus de redynamisation de la fonction de protection de l’espace économique national, pour une administration des douanes résolument au service de la stratégie de développement, de protection des citoyens et de la facilitation des échanges». Dans une note signée ce 20 octobre 2020,  Edwin Fongod Nuvaga engageait les 12 chefs secteurs des douanes camerounaises «à s’impliquer personnellement» dans la surveillance et le contrôle des frontières nationales. 

De source douanière, l’activité illicite ou de contrebande grève négativement les recettes douanières. En 2019, les douanes camerounaises ont collecté des droits compromis ou éludés de 8,5 milliards de FCFA. Par ailleurs, de millions de marchandises passent malheureusement entre les mailles des filets des douanes camerounaises provoquant des pertes financières incalculables.  

Lire aussi :  Cameroun : la douane renforce le contrôle sur l’importation des téléphones et terminaux

Avant le bilan effectué ce 28 octobre 2020 par le Directeur général des douanes, les agents de cette institution se sont illustrés dans le cadre de l’opération Halte au commerce illicite, phase 3 (Halcomi 3) ou dans les missions de contrôle de routine  par d’autres saisies records: saisie de 210 bouteilles vides de whisky saisies à Bonaberi le 7 octobre 2020, 2.051.500 comprimés de contrebande à Garoua le 8 octobre 2020, 9200 comprimés de Tramadol et 2930 comprimés d’Oflocet en provenance de l’Afrique de l’Ouest  le 13 octobre 2020 à Tiko, 50.000 kilogrammes de riz en tentative d’exportation frauduleuse à Garoua Boulai le 19 octobre 2020 etc…

A titre de rappel, il est attendu, exercice 2020, des douanes camerounaises des recettes de 883 milliards de FCFA après le collectif budgétaire du 3 juin 2020, qui plaçait l’enveloppe des recettes douanières à hauteur  de 905 milliards de FCFA, 925 milliards de FCFA en 2021, et 955 milliards de FCFA en 2022. 

Lire aussi : Contrebande : 1250 palettes de bières saisies par la douane

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer