Business et Entreprises
A la Une

Electricité: EDC veut étendre les réseaux de moyenne et basse tensions

Lesdits travaux entrent dans le cadre du projet de renforcement et extension du réseau électrique de transport et de distribution (Preretd), financé par le fonds africain de Développement (FAD).

Pour couvrir le coût du Projet de renforcement et  d’extension du réseau électrique de transport et de distribution (Preretd), le Cameroun a obtenu un prêt  du Fonds africain de développement (FAD). Une partie de ce financement sera utilisé par Electricity Development Corporation (EDC) pour financer les contrats des travaux de montage et  de mise en service des réseaux MT/BT et d’ouverture des corridors pour la construction de ces réseaux dans les régions du Sud et du Centre Cameroun. A cet effet, trois avis d’appel d’offres nationaux viennent d’être lancés  par  EDC dans le but de recruter des entreprises camerounaises, aptes à réaliser lesdits travaux.

Lire aussi : Production d’électricité : EDC garant des quatre barrages réservoirs du Cameroun

Pour ce qui est de la région du Centre concernée principalement par les travaux de montage et de mise en service des réseaux MT/BT, seuls les départements de la Lékie, Haute-Sanaga, Nyong-Ekelle, Nyong et So’o , Mefou et Afamba et enfin Mbam et Inoubou, bénéficieront desdits travaux. Les soumissionnaires à cet appel d’offres peuvent donc  déposer leur dossier de candidature moyennant la présentation d’un reçu de cautionnement d’un montant de 100 000 FCFA. En outre, les différentes soumissions devront être accompagnées par une garantie de 6,5 millions de FCFA ou sa contre-valeur dans une monnaie librement convertible.

Le délai d’exécution des travaux objets de la présente offre est de 6 mois. Pour expliquer  au mieux les clauses des instructions aux soumissionnaires et celles du cahier administratifs, EDC organise en son siège le 12 novembre prochain, une réunion préparatoire avec les intéressés.

Lire aussi :   EDC obtient la concession des barrages réservoirs au Cameroun

S’agissant des offres concernant la région du Sud, elles sont de deux ordres. Il s’agit notamment des travaux d’ouverture de corridor pour construire des réseaux MT/BT. Cette première offre est subdivisée en 3 lots distincts sur les axes Ebolowa-Mvangan, Akom II, Elogbatindi-Gouap, Ebolowa-Ambam, Meyo centre-Nyabissan, Ambam-Abang Minko’o, Ngoazik-Olamze et Ambam-Kye Ossi, pour un délai d’exécution de 6 mois.

Les lots étant distincts, un soumissionnaire peut être attributaire d’un ou de plusieurs lots à conditions de présenter les capacités techniques et financières exigées pour chacun des lots concernés et également pour les lots groupés. Il en est de même pour la deuxième offre qui concerne les travaux de montage et de mise en service des réseaux MT/BT dans cette même région devant être également exécutés en 6 mois. Pour plus de clarté sur les clauses de ces deux offres, EDC convoque toujours une réunion de concertation avec les soumissionnaires le 12 novembre 2020 à 10heures.

Lire aussi : EDC devient le principal producteur d’électricité au Cameroun

Ce sont donc des travaux qui permettront d’améliorer la qualité de l’offre en énergie électrique au  Cameroun à travers le concessionnaire du service public de la distribution de l’électricité au Cameroun, EneoSelon le bulletin d’information du mois d’aout 2020 de cette société, l’on  compte à  fin juin 2020, 1 417 000 clients actifs, avec 57 200 nouveaux abonnés actifs depuis le début 2020. Pour ce qui est des branchements, « Eneo a connecté au réseau électrique 34 098 ménages et entreprises au premier trimestre, contre 44 352 durant la même période en 2019. La baisse de 23% observée est imputable à la crise Covid-19, mais aussi aux problèmes de disponibilité en poteaux ». peut-on lire dans cette tribune.

Lire aussi : EDC a payé 102 milliards de FCFA d’indemnisations pour le projet Preretd

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer